Tesla vient de créer à Shanghai une nouvelle société dédiée à la conception de véhicules électriques. Une nouvelle structure qui pourrait amorcer le lancement d’un premier site de production en Chine pour la marque californienne.

Alors que les autorités chinoises annonçaient en avril la levée de l’obligation de coentreprises pour les constructeurs étrangers souhaitant produire des voitures électriques en Chine, Tesla n’aura pas mis beaucoup de temps à réagir. Le 10 mai dernier, la filiale hongkongaise du groupe californien a enregistré une nouvelle société, Tesla (Shanghai) Limited, dont elle est l’unique actionnaire. Dotée d’un capital de 100 millions yuans, soit 13 millions d’euros, cette jeune pousse compte pour activités le développement de nouvelles technologies, l’importation et l’exportation de véhicules électriques et de composants.

Pour la marque californienne, la Chine revêt une importance stratégique et pourrait rapidement devenir l’un de ses principaux marchés à l’échelle mondiale. Parvenir à produire des véhicules sur place permettrait de s’affranchir d’importants frais de douane qui pénalisent les véhicules de la marque par rapport à une offre premium de plus en plus conséquente sur le marché locale.

En 2017, Tesla avait déjà tenté une approche avec les autorités chinoises pour lancer un site de production à Shanghai… sans succès… Mais alors que les premiers quotas pour les véhicules nouvelles énergies s’apprêtent à entrer en vigueur, le temps presse pour le constructeur et cette nouvelle entité pourrait amorcer la concrétisation d’un premier site de production sur le sol chinois.

Début mai, Elon Musk avait déjà indiqué qu’il dévoilerait « prochainement » le lieu où serait construit en Chine sa future Gigafactory. Un site qui, outre la production de batteries, devrait également assurer l’assemblage des véhicules. Une production locale qui permettrait au constructeur de pénétrer plus facilement le premier marché automobile mondial qui, avec 27.5 millions de véhicules légers immatriculés en 2017, dépasse largement les volumes enregistrés en Europe (17.6 millions).

Reste à savoir si Tesla, en proie à d’importants problèmes financiers, parviendra à trouver les fonds nécessaires pour financer sa coûteuse mais néanmoins indispensable expansion chinoise.

Tesla renforce sa présence en Chine avec une nouvelle société
4.5 (90.91%) 11 votes