Alors que les autorités chinoises poursuivent leur bras de fer avec les constructeurs pour imposer des quotas de véhicules électriques dès l'an prochain, le gouvernement envisage déjà la suite.

La Chine songe à une interdiction totale des véhicules thermiques
Notez cet article

Le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information (MIIT) a ainsi annoncé qu’il souhaitait travailler sur un calendrier visant à interdire la production et la vente de véhicules alimentés par des carburants fossiles.

En Chine, plus de 24 millions de voitures individuelles ont été vendues en 2016. La mise en place d’une telle interdiction ouvrirait un immense marché à la voiture électrique.