Située à 80 kilomètres au nord de Paris, l’usine de Beauvais sera le second site européen du constructeur chinois.

Entrée dans une phase de « pré-production » et située sur ancien site Michelin, l’usine de Beauvais, dans les Hauts-de-France, débutera l’assemblage de bus électriques dès le mois d’avril 2018 et annonce être « à la recherche au niveau local de fournisseurs d’équipements et de services et d’un personnel de production ».

S’étalant sur 80 000 m², dont 32 000 m² occupés par l’usine et les bureaux, le futur site de production du constructeur chinois représente 10 millions d’euros d’investissement et produira jusqu’à 200 bus électriques par an dans sa première phase. A terme, il emploiera une centaine de salariés, dont 60 dédiés à la production. « Le recrutement commercial, vente et après-vente a commencé. Celui du personnel de production s’effectuera en septembre » annonce le communiqué du constructeur. D’ici mars 2018, BYD prévoit le recrutement de 80 postes vacants dans les catégories suivantes : production, techniciens, ingénieurs, managers, personnel de bureau.

Le constructeur précise que certains des nouveaux salariés seront amenés à se rendre en Hongrie, où BYD dispose déjà d’une première usine, ou en Chine afin « de développer leurs connaissances et leurs compétences en matière de bus électriques ».

Bus électrique : l’usine française de BYD recrute !
Notez cet article