A Francfort, l’équipementier allemand Bosch présentera une nouvelle technologie hybride "low cost". Objectif : démocratiser la technologie.

Bosch mise sur l’hybride « low-cost » à Francfort
Notez cet article

Si bon nombre de constructeurs sont en train de lancer de gros systèmes hybrides sur leurs modèles, Bosch vogue à contre-courant de la tendance et présentera au salon de Francfort une nouvelle technologie « low-cost » reposant sur un système ultra-léger.

Système 48V et moteur 10 kW

Beaucoup plus léger que celui embarqué sur une Prius, le système hybride mis au point par Bosch fonctionne à une tension de 48V avec un moteur électrique de seulement 10 kW (61 kW pour une Prius) et 150 Nm. Celui-ci est alimenté par une minuscule batterie lithium-ion qui se régénère lors des phases de freinage et de décélération.

Pour l’équipementier, il ne s’agit pas de faire parvenir à faire fonctionner le véhicule grâce à son seul moteur électrique mais essentiellement d’assister le moteur thermique lors des phases de démarrage et d’accélération avec un objectif de réduction des émissions de 15 % par rapport à un véhicule 100 % thermique.

Lancement au second semestre 2017

Spécialement développé pour les véhicules de catégories B ou C, le système hybride de Bosch est attendu pour le second semestre 2017. Selon l’équipementier allemand, quelques 4 millions de véhicules dans le monde pourraient en être équipé en 2020.

Au final, s’il ne parviendra sans doute pas à atteindre les performances environnementales des hybrides classiques dotées de technologie plus lourdes, le système de Bosch se veut surtout beaucoup plus abordable et pourrait conduire à une hybridation rapide de certains segments. A conditions bien sûr que les constructeurs soient intéressés par le système…