Transmission à variation continue CVT4EV de Bosch

Sauf quelques modèles comme le Porsche Taycan, les voitures électriques ne disposent que d’un seul rapport de marche avant. Les choses pourraient prochainement changer grâce à une innovation présentée par Bosch.

Avec sa transmission à variation continue CVT4EV, Bosch cherche à jouer sur le couple et la vitesse de pointe. Et ce, tout en gagnant en efficience.

Cet équipement s’apprécie dans des modes de conduite extrêmes et/ou particuliers.

Ainsi en tractant une remorque, en montant des côtes importantes, ou en embarquant de lourdes charges à bord, la transmission CVT4EV adopte un rapport de démultiplication plus petit qui améliore l’accélération. À l’inverse, un rapport plus élevé est atteint lorsqu’il s’agit de privilégier la vitesse de croisière. Sur autoroute par exemple, où la consommation sera en outre réduite.



Responsable de l’ingénierie CVT chez Bosch, Gert-Jan van Spijk assure : « Parce que la transmission ajuste le rapport en continu sans perte de traction, le confort typique de conduite des véhicules électriques est préservé ».

Transmission à variation continue CVT4EV de Bosch

Les gains sont multiples : consommation moindre, réduction du bruit grâce à une vitesse de rotation plus petite dans le moteur électrique, possibilité d’adopter une batterie et/ou un moteur moins important et meilleur marché tout en conservant les performances, etc.

La solution CVT4EV développée par Bosch se compose d’un module de transmission, d’un onduleur, d’un moteur électrique et d’un pont adapté au véhicule. Elle convient aussi bien aux voitures électriques sportives, qu’aux utilitaires et aux berlines, SUV et autres modèles utilisés au quotidien par les électromobilistes.