Catégories : Voitures diesel

Volkswagen : Un nouveau dieselgate avec les moteurs Euro 6 ?

C’est ce que prétend SWR, une chaîne de télévision allemande qui dépend de l’organisme de droit public éponyme. Le constructeur a immédiatement démenti, mais les arguments mis en avant par le média sont troublants. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle affaire est à appréhender avec une grande prudence. EA288 EA288, c’est le moteur diesel Euro 6 du groupe Volkswagen qui a succédé au bloc EA189, celui par lequel le scandale du Dieselgate est arrivé. Il équipe, dans ses versions TDI de 1,6 et 2 litres de cylindrée, non seulement des Golf, Tiguan et Passat, mais aussi des véhicules produits par Audi, Skoda et Seat, 3 marques qui dépendent du constructeur de Wolfsbourg. Disponible depuis 2012, il a ainsi été monté à ce jour sur plusieurs centaines de milliers d’engins. A nouveau un logiciel aurait été détecté qui modifierait le niveau d’injection d’AdBlue lorsque le véhicule serait soumis aux tests NEDC d’émissions à l’échappement. Accusé par le même expert Axel Friedrich est expert en automobiles outre-Rhin. En Europe, c’est lui qui a confirmé en 2015 la fraude de Volkswagen après les accusions formulées aux Etats-Unis. Il a fait partie de la commission d’enquête sur le diesel formée par le Bundestag, le Parlement allemand. Difficile de balayer d’un simple revers de main, comme semble le faire le constructeur, les nouvelles déclarations d’Axel Friedrich. Surtout lorsqu’il évoque les indices sur lesquels il s’appuie, validés par la chaîne de télévision allemande. Réponse de Volkswagen Interrogé par SWR, Volkswagen nie l’existence d’un dispositif de reconnaissance…

C’est ce que prétend SWR, une chaîne de télévision allemande qui dépend de l’organisme de droit public éponyme. Le constructeur a immédiatement démenti, mais les arguments mis en avant par le média sont troublants. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle affaire est à appréhender avec une grande prudence.

EA288

EA288, c’est le moteur diesel Euro 6 du groupe Volkswagen qui a succédé au bloc EA189, celui par lequel le scandale du Dieselgate est arrivé.

Il équipe, dans ses versions TDI de 1,6 et 2 litres de cylindrée, non seulement des Golf, Tiguan et Passat, mais aussi des véhicules produits par Audi, Skoda et Seat, 3 marques qui dépendent du constructeur de Wolfsbourg.

Disponible depuis 2012, il a ainsi été monté à ce jour sur plusieurs centaines de milliers d’engins.

A nouveau un logiciel aurait été détecté qui modifierait le niveau d’injection d’AdBlue lorsque le véhicule serait soumis aux tests NEDC d’émissions à l’échappement.

Accusé par le même expert

Axel Friedrich est expert en automobiles outre-Rhin. En Europe, c’est lui qui a confirmé en 2015 la fraude de Volkswagen après les accusions formulées aux Etats-Unis. Il a fait partie de la commission d’enquête sur le diesel formée par le Bundestag, le Parlement allemand.

Difficile de balayer d’un simple revers de main, comme semble le faire le constructeur, les nouvelles déclarations d’Axel Friedrich. Surtout lorsqu’il évoque les indices sur lesquels il s’appuie, validés par la chaîne de télévision allemande.

Réponse de Volkswagen

Interrogé par SWR, Volkswagen nie l’existence d’un dispositif de reconnaissance de cycle sur ses nouveaux modèles : « Les véhicules équipés du moteur diesel EA288, conformément à la norme d’émissions actuelle de l’UE6 dans l’UE 28, ne comportent pas de reconnaissance de cycle ».

Le constructeur affirme que les courbes de marche du moteur « n’ont aucune incidence sur le respect des limites d’émission ».

De son côté, le ministère fédéral des Transports semble donner raison au groupe industriel en affirmant ne voir aucune preuve dans ce nouveau dossier.

Evoqué dans des documents confidentiels ?

Pourtant, Axel Friedrich et la chaîne de télévision allemande assurent que des documents internes du département de développement technique de Volkswagen, datant de fin 2015, décrivent en détail le fonctionnement de la détection de cycle sur ce moteur.

En clair, il y aurait bien un logiciel pour reconnaître un test de gaz d’échappement, comme sur le moteur EA189. « L’utilisation et la détection du […] NEDC, pour déclencher le basculement de la voie d’émission brute vers une voie d’émissions contrôlée », pourrait-on lire sur une des pages techniques estampillées VW. La stratégie de dosage de l’AdBlue serait même décrite en distinguant 2 cas : dans ou en dehors du cycle de tests.

« Le véhicule détecte si il est sur un banc d’essai – l’AdBlue injecté est alors suffisant ; en conduite normale, sur route, on utilise beaucoup moins d’AdBlue », traduit Axel Friedrich.

Des plaintes déjà déposées

Selon SWR, des propriétaires de véhicules produits par le groupe Volkswagen ont déjà déposé plainte contre le constructeur, devant les tribunaux, au sujet des émissions à l’échappement des moteurs EA288.

Un de leurs avocats, Maître Andreas Baier, du barreau de Karlsruhe, est plus que confiant sur l’issue de leurs démarches : « Ces documents sont vraiment géniaux et ils propulsent le scandale à un tout autre niveau ».

De son côté, Axel Friedrich accuse d’inactivité le ministère fédéral des Transports et le KBA, l’autorité allemande de régulation du secteur automobile. Il affirme : « Le scandale du diesel continuera tant que nous auront des diesel, et c’est ce qui me préoccupe le plus ».

Quoi qu’il en soit, les procédures engagées devraient s’étaler sur des mois, avec des conséquences très incertaines.

NEDC/WLTP

« Est-ce pour rectifier à leur avantage les valeurs des émissions à l’échappement des diesel que les constructeurs allemands continuent à baser leurs tests sur le cycle NEDC, et non le WLTP auquel leurs homologues des autres pays se conforment déjà depuis des mois ? Si oui, la liste des accusés va s’allonger », entend-on déjà autour de cette nouvelle affaire.

Au moment où nous publions le présent article, le cours de l’action Volkswagen semble insensible aux fraîches accusations mises en avant par SWR.

3.9
45
Philippe SCHWOERER

Auteur et journaliste, Philippe est un passionné de voitures électriques depuis de très nombreuses années.

Lire les commentaires

  • Un grand bravo à Automobile Propre pour son éthique: trouver cet article sur fond d'une grande publicité Volkswagen montre qu'il n'y a pas de complaisance avec les annonceurs !

  • Ça serait vraiment gros quand même! Les documents en question datent de 2015, avant que le scandale éclate. On peut penser que VW a quand même rectifié le tir après le scandale. Seuls des tests indépendants peuvent confirmer ou infirmer. Cela dit les TDI allemands vieillissent mal j'ai remarqué. Ils ont tendance à fumer noir au bout de quelques années.

  • Je n’ai jamais eu confiance en VW et leurs véhicules et ça continu .
    si vous voulez acheter une VW renseignez vous bien avant , sur la consommation.
    les allemands ont dit qu'ils continueront de construire des voitures diesel ,
    grand bien leur fasse , eux leurs diesel et leurs centrales a charbon ,
    vive les Verts Allemands! Mais ils sont où ont ne les entends plus à part le nucléaire .
    l’Allemagne est en déclin sur la vente de leurs voitures d’après des spécialistes de Bfm Bussiness ,
    d’après eux la consommation du transport change en général et surtout chez les jeunes .
    a suivre.

  • Je suis à l'écoute de ceux qui pourront m'expliquer pourquoi cette marque trafique alors que les autres sont dans les normes?

    • Les gouvernants successifs ont rajouté des exigences de plus en plus sévères (pour se la raconter sur le mode : regardez comme je suis utile) alors même que la précédente norme n'était même pas respectée.

      Après 15 ans de ce petit jeu stupide, les véhicules euro 6 ne respectent même par la norme euro 3 :
      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c6/NOx_Diesel_emissions_-_real_vs_Euronorms_-_fr.svg/330px-NOx_Diesel_emissions_-_real_vs_Euronorms_-_fr.svg.png

      La vérité c'est que la norme est intenable pour les diesel.
      Il faut définitivement le bannir c'est la seule solution.

      • Quid du contrôle technique au contrôle des gaz. Le constructeur dit "mes véhicules sont OK" mais au contrôle "Monsieur, la pollution, c'est pas bon" , question qui paye ?

      • "La vérité c’est que la norme est intenable pour les diesel."
        Et pourquoi les bus arrivent à la respecter ?

        • Michel1974
          "La vérité c’est que la norme est intenable pour les diesel.
          Et pourquoi les bus arrivent à la respecter ?"

          Baisser les NOx est faisable techniquement mais ça devient intenable économiquement sur une voiture (perte de fiabilité, perte de souplesse, perte de puissance, hausse du coût, hausse de la consommation et donc du CO2 etc...) ce n'est pas pour rien que les constructeurs contournent tous la norme.

          VIVE le VE.

          • @chess
            Donc si c'est faisable techniquement, alors.
            Sur les véhicules lourds, ils ont remarqué que des systèmes très efficaces pour traiter les NOx quitte à consommer beaucoup d'Adblue étaient intéressants puisque réduisant la consommation.
            Le fait de virer la vanne EGR et de tout gérer par un double SCR enlève toutes les problématiques dues à la présence de la vanne EGR. On optimise la combustion quitte à émettre plein de NOx que l'on réduit ensuite.
            Le jour où une électrique me permettra de faire les quelques trajets où la voiture reste le moyen le plus efficient pour un coût aussi bas qu'une voiture thermique et une empreinte carbone et une pollution pas plus élevée que la voiture thermique qui permet de le faire alors oui on pourra dire que c'est intenable.
            Cepandant ce jour est encore loin et d'ici là la pertinence de la voiture sera bien moindre et sa présence en ville sera devenue intenable (et même si électrique).

        • avec le WLTP a partir du 1 janv 2020 a mon avis le diesel est mort , les malus vont exploser sur les gros SUV 4X4 etc..
          ca va faire mal !
          https://www.youtube.com/watch?v=XdXo-I9tb2E
          et voila pourquoi les allemands pondent aujourd'hui , beaucoup d'hybrides rechargeables (qui polluent plus ! ) pour éviter le très gros malus en 2020.

          • "As was the case in the TRUE London study, the fuelspecific NOx emissions of Euro VI city transit buses operating in Paris were, on average, lower than the emissions of Euro 6 diesel cars (6.0 g/kg vs. 9.6 g/ kg)"
            Dans le lien mis par Thonyo_again en réponse à BigFoot.
            L'Ademe a fait de nombreuses mesures et avait confirmé cela.
            Qui plus est les bus doivent maintenir cette performance pendant 700 000 km.

          • Michel, avez-vous déjà regardé de près la taille et le volume du réservoir d'Ad-Blue, d'un véhicule poids-lourd ? Sans exagérer, si les VL en possédaient un équivalent, il faudrait se passer d'au moins la moitié du volume de chargement de la malle. Pas impossible à faire, mais est-ce vraiment intéressant de continuer avec un moteur diesel dans ces conditions ?

          • @Havoc
            Je répondai à chess qui disait qu'il était impossible de respecter la norme pour un diesel. Il était dans l'erreur. C'est possible.
            Que ce soit pertinent de le faire est un autre débat.
            Le débat qui m'intéresse est plutôt est-il pertinent de laisser rentrer et sortir dans les villes tous les jours des gens seuls dans leur voiture ?

  • Axel Friedrich, doit etre donc un des seuls qui ne collabore pas au "systeme" mis en place... Bravo Axel faut changer les mentalités outre rhin..! comme quoi on peut etre allemand et ne pas collaborer au systeme...

    Au moment où nous publions le présent article, le cours de l’action Volkswagen semble insensible aux fraîches accusations mises en avant par SWR. => Vous pensez que les banquiers sont humanistes ? quand que "ces gens" achetent du VAG y'a pas d'inquietude...

  • quels ont eté les sanctions ( en europe ) suite au scandale ? rien, juste rajouter un tube sur l admission d air et encore non obligatoire .
    aux us , les voiture ont eté rappelées et remboursées ( sans compter une amende ), Australie, une amende aussi .

    ici on s en fout, qu ils continuent a vendre c est bon pour l emploi .....
    si la seconde triche est bien avérée, j espère que les gouvernements auront les couilles de sanctionner , mais j en doute .

    dommage que le contrôle technique n immobilise pas les véhicules non conforme a leurs homologations , les gens réagiraient si on leur interdisaient de rouler ...

  • "validés" par la chaîne de télévision allemande. Relayés, plutôt? C'est un média, pas un expert en logiciels auto ou en mécanique.

Partager
Publié par
Philippe SCHWOERER

Articles récents

Voiture électrique : un bonus réduit en 2020 ?

Relativement épargné depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, le bonus accordé aux voitures électriques pourrait être revu à la…

20 octobre 2019 11:40

Peugeot e-208 vs e-2008 : duel citadine-SUV électrique

La seconde génération de la citadine Peugeot 208 s’est convertie à l’électrique, tout comme son dérivé SUV 2008. Automobile-Propre vous…

19 octobre 2019 06:51

Une Renault Twingo électrique en 2020

La Twingo sera électrique dès l'année prochaine selon les déclarations d'un cadre de Renault au média britannique Autocar.

18 octobre 2019 17:54

Ford Kuga hybride rechargeable : prix et équipements en détails

Décliné en cinq niveaux de finitions, le Ford Kuga hybride rechargeable débute à partir de 38.600 €.

18 octobre 2019 09:30

Mobilité électrique : Au Mans, le circuit inspire 4 startups

Si la journée XMobility, dont la 2e édition était programmée le 8 octobre dernier, a vu le jour au Mans,…

17 octobre 2019 15:54

Expert, Jumpy, Vivaro : les fourgons électriques PSA pour 2020

Les utilitaires compacts Peugeot, Citroën et Opel auront leur version électrique en 2020, a confirmé le groupe français. La boucle…

17 octobre 2019 13:43

Ce site utilise les cookies.