Voiture électrique : vers un bonus porté à 8.000 € ?


Publicité

Alors que le gouvernement devrait annoncer en début de semaine prochaine une série de mesures pour relancer la filière automobile, nos confrères du Parisien évoquent l’augmentation du bonus accordé aux voitures électriques. Aujourd’hui limité à 6.000 €, il pourrait grimper jusqu’à 8.000 euros dans le cadre du nouveau dispositif gouvernemental.

Destiné à relancer le secteur automobile au lendemain du Covid-19, le plan de relance de la filière automobile devrait être annoncé mardi 26 mai au plus tard par Emmanuel Macron en personne. Alors que le Ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait déjà indiqué vouloir favoriser les véhicules les moins émetteurs en CO2, nos confrères du Parisien lèvent le voile sur une partie des mesures qui y seront annoncées.

7000 ou 8000 € de prime pour l’achat d’une voiture électrique

Evoquant un renforcement des mesures existantes, Le Parisien annonce l’augmentation du bonus accordé aux voitures électriques. Aujourd’hui fixé à 6000 € pour les particuliers, il grimperait entre 7.000 et 8.000 €.

Limité à 3.000 € depuis le 1er janvier, le bonus accordé aux entreprises serait également revu à la hausse. Le Parisien évoque un montant allant de 5.000 à 6.000 €.

En revanche, on ne sait pas si les critères de prix seront conservés ou non. Introduits en début d’année, ceux-ci prévoient une réduction du bonus pour les voitures électriques de plus de 45.000 € et une suppression au delà des 60.000 euros.

 

Montant actuel

Montant plan de relance

Particuliers

6.000 €

7.000 – 8.000 €

Entreprises

3.000 €

5.000 – 6.000 €

Retour du bonus pour les hybrides rechargeables

Les voitures électriques ne seront pas les seules à bénéficier d’un dispositif renforcé. Arrêté depuis quelques années déjà, le bonus accordé aux voitures hybrides rechargeables devrait également faire son grand retour avec le plan de relance.

Inférieure à celle accordée aux voitures électriques, l’aide pourrait aller jusqu’à 2.000 €.

Une prime à la conversion élargie

Accessible en contrepartie de la mise au rebut d’un vieux véhicule, la prime à la conversion devrait elle aussi être renforcée afin d’aider les constructeurs à écouler leurs stocks. Aujourd’hui évalué à 400.000 véhicules, ce stock est constitué en quasi-totalité de véhicules thermiques.

Le Parisien évoque ainsi une aide passant de 1500 à 2000 € pour les ménages modestes et de 3.000 à 4.000 € pour les « très modestes ». Les règles du dispositif seraient également assouplies.

S’il convient d’attendre les annonces officielles du gouvernement avant de sabrer le champagne, le plan de relance automobile s’annonce très favorable à l’électrique. Le Parisien, qui avait déjà annoncé en primeur les montants du bonus 2020, est généralement fiable sur les informations qu’il communique.

Associé aux mesures de l’Union Européenne, qui envisage une exonération totale de TVA pour les véhicules électriques, ce bonus renforcé devrait encourager davantage d’automobilistes à passer à la solution électrique. Le gouvernement devra toutefois faire plus d’efforts sur le volet écosystème s’il souhaite une transition massive vers l’électrique. A mon sens, il y a deux grands sujets : le droit à la prise, qui doit être plus fluide pour l’usager, et les bornes à charge rapide qui doivent être déployées massivement le long des principaux axes routiers, quitte à être imposées à tout ou partie des exploitants de stations-services.

L’électrique ne doit toutefois pas être vue comme une solution unique et j’espère que ce bonus pourra être élargi à d’autres catégories de véhicules. Je pense à ceux émettant moins de 90 ou 100 g CO2/km ou aux véhicules fonctionnant au gaz naturel qui, en cas d’utilisation de biogaz, affichent un bilan carbone très favorable.

 

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre