Désireux de réduire le budget alloué au bonus, les fonctionnaires de Bercy prévoient d’en changer les règles dès 2020. Au programme : des montants réduits pour les pros mais aussi des paliers appliqués en fonction du prix de vente des véhicules.

L’étau se resserre… Alors que de gros changements sont attendus l’an prochain au niveau du malus avec l’introduction d’un système à deux barèmes, le bonus 2020 accordé aux voitures électriques devrait lui aussi évoluer. Il y a quelques semaines, nous vous parlions déjà d’une grosse baisse des aides allouées aux professionnels. Désormais, Le Parisien évoque la mise en place de plafonds en fonction du prix d’acquisition des voitures à compter du 1er janvier 2020.

Particuliers et professionnels…. cette fois-ci, toutes les catégories d’acheteurs seraient concernées. Si l’aide de 6000 euros sera conservée sur les modèles dont le prix de vente est inférieur à 45.000 €, elle sera réduite à 3.000 € pour ceux vendus entre 45.000 et 60.000 €. Quant aux voitures électriques dont le prix dépasse les 60.000 €, elles devraient être tout simplement exclues du dispositif. Un principe déjà adopté dans plusieurs pays européens, dont l’Allemagne.

Publicité


Prix d’achat Bonus 2019 Bonus 2020
Moins de 45.000 € 6000 € 6000 €
45.000 à 60.000 € 6000 € 4500 €
> 60.000 € 6000 € 0 €

Le premium en ligne de mire

Avec ce nouveau barème, les voitures électriques les plus populaires telles que la Renault ZOE, la Peugeot e-208 ou la Nissan Leaf devraient être épargnées. En revanche, les modèles premium sont clairement dans le collimateur des fonctionnaires de Bercy. Tesla Model S, Audi e-tron, Jaguar i-Pace, Mercedes EQC ou Porsche Taycan feraient ainsi partie des voitures électriques dont le montant du bonus sera nul à compter du 1er janvier.

Quant aux modèles dont le prix de vente tourne autour du seuil fatidique des 45.000 €, typiquement la version d’entrée de gamme de la Model 3, il est fort probable que les constructeurs jouent sur leur grille de tarifs et les options proposées pour rester dans le champ d’application du bonus maximal.

Commercialisé en France à partir de 70.000 euros, l’Audi e-tron devrait faire partie des modèles exclus du bonus à compter du 1er janvier 2020.

A commander avant la fin de l’année ?

En France, le bonus 2020, ses montants et ses modalités d’application seront officialisés par Décret au cours des derniers jours de l’année. Aussi, si certains d’entre vous ont un projet d’achat, peut-être vaut-il mieux jouer la carte de la prudence en engageant la commande avant le 1er janvier 2020, date à laquelle entrera en vigueur le nouveau dispositif.

Publié le 28 décembre 2018, le décret relatif au bonus 2019 stipule que les « montant et modalités de la prime antérieurs restent applicables aux véhicules neufs commandés ou dont le contrat de location a été signé avant le 1er janvier 2019 à condition que leur facturation ou le versement du premier loyer intervienne au plus tard le 31 mars 2019 ». Une disposition qui, espérons-le, sera reconduite lors de la parution du nouveau décret.

Publicité