La peugeot ion, sur le podium des immatriculations de voitures électriques

Avec 76% de part de marché des voitures électriques en France en Mai, PSA confirme une nouvelle fois son leadership, et ceci dans une discrétion quasi absolue !

Immatriculations du mois de Mai

Le marché de la voiture particulière (VP) électrique est en baisse pour le deuxième mois consécutif, et s’élève à 143 unités : seuls cinq modèles figurent dans le classement ce mois-ci. Les Peugeot Ion (58 unités) qui font presque jeu égal avec les Citroën C-zéro (51 unités), sont loin devant leurs cousines Mitsubishi i-MiEV (8 unités). Il ne s’agit en réalité que d’un seul et même modèle, produit par Mitsubishi, et commercialisé via un « crossbadging » par les deux marques de PSA.



L’autre constructeur présent en Mai est l’alliance Renault-Nissan, avec la Renault Fluence (16 unités) et la Nissan Leaf (10 unités).

Cumul à fin Mai

Avec 814 immatriculations depuis le début de l’année, il est difficile d’analyser les chiffres : les quatre modèles réellement commercialisés (352 Citroën, 245 Peugeot, 31 Mitsubishi… et 4 Tesla Roaster) côtoient d’autres modèles non encore disponibles à la vente : 102 Think City (pour rappel, il s’agit de véhicules de remplacement pour les centres Norauto), 54 Renault Fluence (merci le festival de Cannes !), 15 Smart Fortwo et 11 Nissan Leaf.

Nous pouvons simplement en conclure que c’est bien l’offre qui fait le marché, et non la demande !

Stratégies de communication des constructeurs nationaux

Comme abordé dans l’introduction, PSA reste extrêmement discret sur ses Ion et C-zéro. Avez-vous déjà ou entendu une publicité sur ces modèles ? De mon côté, jamais… et pourtant, je suis avec intérêt le marché du véhicule électrique !

Tout l’inverse donc, de Renault, qui, depuis la présentation de sa gamme Z.E. en septembre 2009 (lors du salon de l’automobile de Francfort) multiplie ses actions de communication !

Il est sans doute plus intéressant de commercialiser des véhicules de sa propre production que ceux achetés à un partenaire Japonais… mais il est certainement plus rentable de commercialiser des 3008 et des DS3 que des Scénic ou des Clio, non ?

Source : autoactu.com