tesla-showroom-parly-20013

Nous avons assisté à l’inauguration  du premier Tesla Store en centre commercial, dans le très chic centre versaillais de Parly 2 (Le Chesnay). L’occasion de rencontrer Olivier Loedel, Directeur Général de Tesla Motors France.

L’extérieur est extraordinaire : c’est comme un rectangle dont les deux cotés sont entièrement transparents. Depuis l’extérieur vous pouvez apercevoir l’intégralité du Tesla Store avec une Tesla Model S rouge dernier modèle, une base de châssis de Model S en aluminium et une très belle Model X noire.



Ce Tesla Store est prometteur, car il est bien placé et situé dans l’un des plus chic centres commerciaux des Yvelines, troisième département le plus riche de France et berceau de l’industrie automobile. Les vendeurs Tesla auront donc fort à faire car ils vont pratiquer une clientèle avertie des véhicules thermiques.

Entretien avec Olivier Loedel – Directeur Général de Tesla France

Avec notre collègue Julien Bonnet de l’Usine Nouvelle, nous avons pu interviewer Olivier Loedel, Directeur Général de Tesla Motors France.

Julien Irondelle (JI): Bonjour Olivier, nous avons quelques questions délicates à te poser  (nous savons pertinemment que n’aurons pas de réponses exactes, car c’est un jeu avec Tesla Motors)

  • Combien de Model S ont été commandées et livrées en France jusqu’à aujourd’hui ?
  • Combien Model S nouvelle génération, avec le nouveau « facing » ont été commandées, voire livrées ?
  • Combien de Model X ont été commandées en France et quand les premières livraisons sont-elles prévues ?
  • Combien de Model 3 ont-elles été commandées en France ?

Olivier Loedel (OL) : Bonjour  messieurs et merci pour ces questions, je suis navré parce que vous le savez déjà nous ne communiquons effectivement pas de chiffres par marché mais plutôt dans leur globalité.

Nous avons livrés plus de 1 000 Model S en France. La 1 000 ème Model S française a été livrée début janvier 2016 dans le cadre de l’inauguration de la succursale d’Aix en Provence.

Les nouvelles Model S nouvelle génération : des clients sont déjà livrés. Pour le Model X les premières livraisons sont prévues courant de cet été. Pour le Model 3, nous avons plusieurs clients dans nos succursales et plusieurs clients derrière leur ordinateur qui ont réservé leur Model 3 en France.

JI : Peut-on au moins avoir les chiffres Europe pour la Model 3 ?

OL : Vous n’aurez pas les chiffres Europe, toujours les chiffres dans leur globalité. C’est notre côté atypique que nous  cultivons.



JI : Alors combien sera le temps d’attente aux Superchargeurs cet été en France avec tous nos amis norvégiens, suédois, allemand, polonais etc… ?

OL : Comme vous avez pu remarquer nous avons beaucoup œuvré sur la conversion de nos premiers superchargeurs, qui comportent quasiment tous 6 à 8 bornes. Les derniers sont en cours de migration. Le réseau continue à se développer puisque nous sommes aujourd’hui à 35 stations en France avec 208 bornes exactement.

Deux ouvertures sur les 15 derniers jours ont eu lieu à Mougins (Alpes Maritimes ndlr) et à Strasbourg. Nous aurons également un superchargeur d’ici la fin de l’été à proximité d’Orgeval pour accompagner nos clients dans leurs déplacements dans l’ouest de la France

JI : Sur les superchargeur, les bornes fonctionnent deux par deux. Aussi, si les deux bornes sont utilisées, délivreront-elles chacune ou en global ?

OL : Un superchargeur délivre jusqu’à 135 kW avec les installations de 6 à 8 bornes. Notre volonté est d’avoir cette rotation tous les 20 minutes  pour permettre à nos clients d’avoir toujours plusieurs bornes disponibles. D’autre part, le superchargeur communique avec la voiture et adapte la vitesse de recharge la plus adaptée. Un client qui arriverait avec une Model S avec 90 % d’autonomie chargera moins vite qu’un client avec une batterie déchargée à 90 %.

JI : Lorsqu’il y a 6 à 8 Model S qui arrivent d’un coup, parce qu’ils vont tous vers Côte d’Azur, la vitesse de recharge dépend toujours du pourcentage d’autonomie restante ?

OL : La recharge s’adapte toujours en fonction de l’autonomie restant à l’arrivée. Si d’aventure il fallait plus de borne, nous installerons plus de bornes.

JI : Nous avons entendu parler aux Etats Unis d’un système de réservation à la recharge. Est-ce que cela va venir un jour en Europe ou est-ce un « fake » aux Etats Unis ?

OL : Je n’ai aucune information concrète sur le sujet.

JI : Donc il n’y a pas encore de réservation de Superchargeur pour recharger, avec un temps limité à la recharge ?

OL : Comme je vous disais le cycle de 20 minutes et de 250 km c’est vraiment pour assurer cette rotation et la disponibilité des bornes, mais rien de concret sur ce que vous évoquez à l’heure où nous parlons.

JI : Quid de la Model 3… Quand elle va arriver aux superchargeurs, si tant est que l’option superchargeur ne soit pas trop chère, ne va-t-il par avoir de petits problèmes d’attente ?

OL : Vous savez la première station superchargeur en France a été ouverte en juillet 2014. Nous ne sommes pas encore en juillet 2016 et nous avons 208 bornes. Le réseau de superchargeurs continue à être déployé en prévision du lancement de la Model 3. La Model 3 sera compatible avec les superchargeurs.  L’accessibilité se fera via une option payante, mais la Model 3 sera toujours plus intéressante qu’un véhicule thermique qui doit faire le plein.

JI : Sans indiscrétion, au prochain Mondial de l’Automobile à Paris, il paraît que votre stand sera beaucoup plus grand.

OL : Nous serons de nouveau présents au Mondial. Nous présenterons la Model S et la Model X, sur un stand au Hall 1, dans un univers typiquement Tesla.

JI : Pouvons-nous espérer une usine Tesla en Europe, en France voire pas très loin de l’Alsace ?

OL : Ce qu’avait dit Elon (Musk) dans le cadre de sa venue le 29 janvier 2016, c’est que dans le cadre de nos projets de développement, dans le cadre de nos ambitions,  il y a du sens d’avoir un outil de production en Europe et en Asie, pas uniquement aux Etats Unis. Mais c’était purement spéculatif, notamment sur l’allusion à l’Alsace.  A ce jour nous n’avons pas de projet d’usine en Europe. L’objectif de 500 000 véhicules pour 2020 a été ramené à 2018, suite à cet incroyable engouement pour la Model 3 et ses 325 000 réservations à travers le monde en une semaine.

Aujourd’hui nous continuons d’investir massivement dans notre recherche et développement, dans nos nouveaux produits et nos infrastructures de recharge. Nous dimensionnons notre outil de production notamment pour répondre aux nouveaux challenges que vont apporter la Model 3.

JB : Quand les premières batteries de la Gigafactory seront-elles livrées ?

OL : C’était prévu pour 2017. Je ne saurais pas vous dire si cela arrivera plus tôt. En l’occurrence, la production a démarré pour les Power Wall.

JI : J’ai fait un article récemment sur 3 taxis parisiens en Model S. Ils font remarquer l’absence de confort à l’arrière pour leurs clients. Avez-vous une approche particulière pour les taxis, notamment en proposant à l’avenir des options de conforts supplémentaires à l’arrière ?

OL : Nous n’avons pas d’approche particulière pour une cible de clientèle. Des améliorations ont été faites sur l’assise. Vous voyez une différence entre la première et la deuxième génération.