La marque tchèque compte sur les berlines Superb et Octavia hybrides rechargeables pour soutenir un nouveau record de ventes en France. Une gamme branchée complétée par la Citigo e iV et l’arrivée attendue de deux SUVs 100 % électriques.

Au sein du groupe Volkswagen, l’électrification est passée d’abord par la marque-mère, puis par le haut de gamme Porsche/Audi. Mais que les généralistes ne s’impatientent pas car Skoda lance son offensive en 2020.

Publicité


La Citigo donne le go

Le constructeur tchèque a terminé sur une bonne année 2019, en hausse de 16% avec 36.498 immatriculations. Mais 2020 est un défi, avec l’introduction d’une nouvelle réglementation CO2 en Europe. Si celle-ci cible les groupes automobiles, donc Volkswagen, Skoda devra aussi jouer le jeu pour atteindre les 95 g/km de moyenne. « Nous respecterons notre part » assure Anthony Perier, directeur commercial Skoda France, « 63 % de notre gamme est dénuée de malus en 2019, et ce chiffre grimpera à 89% en 2020 ». Ceci sera permis par des modèles hybrides et électriques, encore non présents au catalogue. Chose qui change dès aujourd’hui. « Ce ne sera pas qu’une extension » précise-t-il, « c’est un positionnement, une griffe. »

Version 100% électrique de la petite citadine offrant 260 km d’autonomie, la Skoda Citigo e iV sera le premier modèle sera le premier modèle branché du constructeur. Disponible à la commande depuis novembre, elle débute ses livraisons en ce mois de janvier 2020 en France. La marque compte vendre environ 1.300 exemplaires du modèle en 2020. C’est peu comparé aux 18.817 Renault ZOE vendues en 2019. Et sa carrière s’arrêtera précocement fin 2021, comme la Seat Mii electric.

L’électrique Skoda Citigo e iV vient de débuter sa carrière

La Superb hybride rechargeable en mars, l’Octavia verra double

Deux autres véhicules électrifiés se joindront rapidement à la gamme du constructeur tchèque. La grande berline Superb iV à motorisation hybride rechargeable (218 ch, 1,5 l/100 km, environ 31 g/km CO2) est déjà disponible à la commande. Elle s’affiche à partir de 40.600 € et se décline également en break Combi (+1.100€), ses livraisons débutant en mars. Une déclinaison hybride rechargeable qui sera la seule à accompagner le célèbre partenariat avec le Tour de France en 2020.

Basée sur la nouvelle génération « A8 » et considérée comme « le pilier » de la gamme et le « plus gros défi pour 2020 », l’Octavia iV suivra rapidement. Disponible en septembre, elle reprendra la motorisation hybride rechargeable 204 chevaux de la Golf 8. Réservée à l’Octavia RS iV, la version 245 chevaux  révélée le 3 mars au Salon de Genève.

La nouvelle Skoda Octavia iV 2020 arrivera en septembre (ici en Combi)

Ces versions des Octavia 2020 et Superb représenteront « 25% des ventes » selon Skoda, soit environ un millier d’exemplaires chacune. Pour le moment, Skoda reste muet sur de potentiels Karoq ou Kodiaq iV. Pourtant, le cousin Seat Tarraco FRe sera bien de la partie cette année.

Deux SUVs électriques Skoda présentés en 2020

Souvenez-vous, en mars 2019, Skoda s’illustrait avec un concept de SUV jaune, le Vision iV. « Hormis les rétroviseurs-caméras et les poignées dissimulées, c’est le véhicule de série » confirme la marque.

Un SUV Skoda 100% électrique reposant sur la plateforme MEB de la Volkswagen ID.3 sera présenté le 12 mai 2020, jour des 125 ans de la marque. Il suivra de quelques semaines le Volkswagen ID.4 X, son cousin proche. Il devrait lui emprunter batteries 45 à 77 kWh, ainsi que des puissances de 150/200 kW. Les commandes ouvriront immédiatement, mais ce n’est pas tout. Pendant de la future Volkswagen ID.5 X, le dérivé coupé illustré par le Vision iV arrivera en 2021. Il sera dévoilé à Paris le 29 septembre prochain. Au contraire de Volkswagen, Skoda ne fera donc pas l’impasse sur le Mondial de l’Auto.

Ces deux SUVs auront pour but de porter les ventes électriques de Skoda entre 5 et 7.000 unités en 2021, soit environ 17% des ventes du constructeur en France. Un objectif ambitieux qui s’inscrit dans la volonté de la marque de dépasser les 2% de parts de marché dans l’Hexagone, soit plus de 40.000 immatriculation, voire 3% à moyen terme. En conséquence, le réseau s’étendra pour passer 150 concessions en 2019 à environ 200 d’ici la fin de l’année.

Le concept Skoda Vision iV donnera naissance à deux SUV électriques dont un coupé

 

Publicité


Publicité