240 km d'autonomie pour le nouveau moteur électrique de la Renault Zoé

Après une première annonce en début d’année, Renault révèle en détail son nouveau moteur à Genève avec une autonomie annoncée de 240 km en cycle NEDC, soit 30 km de plus que la Zoé actuelle. Destiné à compléter la gamme, il sera lancé au printemps.

Moteur synchrone à rotor bobiné de 65 kW et 220 Nm avec chargeur Caméléon intégré, le moteur R240 est un pur produit Renault. Fabriqué dans l’usine du constructeur, à Cléon, il est présenté comme plus compact (-25 %) et plus efficient que le moteur de la Zoé actuelle.

Concrètement, Renault annonce avoir travaillé sur deux principaux axes de développement : l’amélioration de la gestion électronique pour diminuer la consommation d’énergie électrique en roulage et un nouveau système de charge pour réduire les temps de charge à basse puissance.

Schéma - Nouveau moteur électrique R240 Renault Zoé

Charge limitée à 22 kW

Si le nouveau moteur électrique de Renault annonce une évolution du système de charge Caméléon qui permet de se recharger plus vite sur les bornes basse puissance (3 et 11 kW) avec un gain de temps estimé à 10 %, la capacité maximale du chargeur se retrouve limitée à seulement 22 kW. Une information qui nous a été confirmée sur le stand et le communiqué du constructeur.

À priori ce choix est dicté par les contraintes techniques même si Renault affirme qu’il s’agit également d’un choix façonné par les usages des conducteurs qui utilisent peut la charge rapide 43 kW. En même temps, c’est vrai que les bornes de recharge AC 43 kW ne courrent pas les rues…

Un choix cornélien pour l’usager

Attendu ce printemps, le moteur R240 viendra compléter la gamme Zoé et le choix du client s’annonce difficile.

D’un côté, il y aura l’ancien moteur, développé par Continental, avec un chargeur Caméléon de 43 kW mais une autonomie réduite de 30 km et, de l’autre, le nouveau moteur doté d’une plus grande autonomie et d’une meilleure efficacité de charge à faible puissance mais avec un chargeur de seulement 22 kW maximum. Si Renault n’annonce pas encore de tarifs, la différence entre les deux moteurs ne serait que de quelques centaines d’euros.

Et lorsqu’on tente de savoir pourquoi ce nouveau moteur ne peut être proposé avec 43 kW pour la charge rapide, la réponse du constructeur est assez floue. « Techniquement, il faut choisir : soit être efficient sur de la charge normale soit l’être sur de la rapide » nous a t-on répondu sur le stand Renault. Une réponse quelque peu surprenante, d’autant que les modèles des constructeurs concurrents parviennent très bien à faire les deux…

Aperçu sous le capot. Concrètement, on ne voit tout de même pas grand chose :s

Aperçu sous le capot. Concrètement, on ne voit tout de même pas grand chose :s

Et de votre côté, à prix équivalent, vous choisiriez quelle version ? Celle avec plus d’autonomie ou celle avec la possibilité de faire de la charge en 43 kW ?

 

Notez cet article