Le SUV hybride de Honda

Le Honda HR-V de nouvelle génération est arrivé. Troisième du nom, celui qui est surnommé « Joy Machine », soit « machine à plaisir » par la marque, fait sa révolution. Nouvelle motorisation hybride, design affirmé, tout y passe.

Honda a dévoilé son nouveau HR-V à motorisation hybride. Le SUV gagne en stature et arbore une large calandre plus affirmée que son prédécesseur, qui était un crossover. Honda offre une proposition radicalement différente de la Honda Jazz, dont il reprend la motorisation.



Comme attendu d’après les esquisses sorties récemment, le Honda HR-V change de positionnement. Le petit SUV s’est musclé et s’affirme avec un style plus proche de la concurrence. Il reprend notamment une large calandre et des yeux effilés qui ne sont pas sans rappeler ses rivaux chez Hyundai.

Un design plus musclé qui s’inspire des SUV coupés

Haut perché, il renforce son aspect massif avec une ceinture de caisse très haute, et une surface vitrée assez limitée. La ligne de fuite du toit est assez droite jusqu’au hayon, qui reprend la forme d’un SUV coupé.

À l’arrière, Honda reprend les codes actuels les plus efficaces avec une ligne LED rouge entre les deux optiques. Le logo, imposant, trône au milieu de cette ligne qui n’est pas sans rappeler le Kia Sportage de dernière génération. En bas, le pare-chocs arrière se dote d’un sabot métallique pour renforcer l’esprit baroudeur du SUV.

Honda explique avoir voulu proposer une « sensation de stabilité et de sécurité » par l’esthétique de son HR-V. Celui-ci offre en tout cas un design plus radical que son prédécesseur, et surtout plus dynamique que le CR-V, vaisseau amiral de la flotte japonaise.

Le SUV hybride de Honda

Un SUV hybride au moteur de Jazz

Sous l’imposant capot de cette nouvelle « Joy Machine », c’est aussi la révolution. Fini les blocs essence et diesel, le SUV passe exclusivement à l’hybride. Honda avait le choix entre lui faire adopter l’i-MMD du CR-V et le e:HEV du Jazz, et a opté pour ce dernier.

Il s’agit cependant d’une variante de l’i-MMD, puisque les deux véhicules sont regroupés désormais sous le badge e:HEV. Le constructeur confirme qu’il s’agit exactement sur le HR-V du moteur de la Jazz. Un bloc propulseur au fonctionnement complexe qu’il est bon de détailler à nouveau, tant il s’éloigne de la concurrence.

Le moteur e:HEV repose sur un bloc essence, le 1.5 litre i-VTEC à cycle Atkinson, et deux moteurs électriques. Le tout développe 109 chevaux et 253 Nm de couple sur la Jazz, et il n’est pas impossible que la puissance augmente sur ce HR-V.

La particularité de ce moteur est que le bloc thermique peut soit jouer le rôle de générateur, soit entraîner les roues. Il permet d’éviter une trop grande consommation dans les phases d’accélération, notamment sur autoroute et voie rapide.



La plupart du temps, les deux moteurs électriques jouent ce rôle. Le bloc thermique génère de l’énergie convertie vers un premier moteur électrique. Celui-ci joue le rôle de générateur pour le second, qui entraîne les roues avec l’aide d’une boîte e-CVT.

Un habitacle toujours habitable et modulable

Honda redistribue les cartes, mais abat les mêmes atouts, et ceux-ci se situent de nouveau à l’intérieur du véhicule. L’intégration du moteur et du réservoir permet de nouveau au HR-V de proposer une habitabilité et une modularité hors pair.

Ainsi, Honda promet un espace très important pour les passagers à l’avant, avec un moteur intégré de sorte qu’il ne prenne pas de place sur l’habitacle. Et à l’arrière, le constructeur japonais réussit de nouveau le tour de force d’une modularité inégalable.

Les fameux « Magic Seats » de Honda sont toujours présents, et le constructeur sait qu’il doit garder cet atout. Ces « sièges magiques » offrent un plancher plat lorsqu’on les rabat, mais il est aussi possible de relever l’assise.

Lorsqu’ils sont repliés verticalement, les sièges arrière permettent de glisser par exemple un vélo ou un objet assez haut en largeur dans l’habitacle. Bien connu des propriétaires de Honda désireux de charger leur voiture, ce système avait été abandonné sur une génération de Civic, mais la marque a compris les attentes autour de cette fonctionnalité.

Un SUV hybride au positionnement premium

Sur la planche de bord, la simplicité et la qualité sont de mise. Honda affirme avoir voulu donner une impression de SUV haut de gamme, et a créé une planche de bord au design fluide. Le volant à trois branches et les compteurs analogiques se tiennent devant le conducteur, aux côtés d’un écran tactile.

On ne sait encore rien de la partie numérique de ce HR-V, de sa connectivité et de son système d’infodivertissement. On peut toutefois préjuger qu’il sera similaire à celui de la Honda Jazz. Face au passager, les larges aérations de la génération précédente ont été réinterprétées et gagnent en qualité apparente.

Honda a été quelque peu avare en détails et ne donne pas non plus de tarif pour ce nouveau HR-V. Avec le CR-V disponible uniquement en version hybride, Honda continue d’appliquer sa stratégie d’électrification. Ce nouveau Honda HR-V arrivera en concessions en fin d’année 2021, mais il est déjà possible de manifester son intérêt sur le site de la marque.