Lorsque je discute de la voiture électrique avec les différentes personnes que je croise, beaucoup me disent que « la voiture électrique c’est l’avenir ». Et pourtant…

« La voiture électrique, c’est l’avenir »

Cette expression montre combien nos concitoyens ont déjà conscience que la voiture électrique va petit à petit prendre de la place dans le paysage automobile, et c’est une bonne chose. Ces voitures sont perçues comme étant dotée d’une technologie de pointe mais paradoxalement elles proposent « moins » que les voitures thermiques (l’autonomie).



Dans la suite de la conversation, j’ai d’ailleurs régulièrement le droit à une phrase du type « mais l’autonomie est encore trop limitée, je vais encore attendre avant d’en acheter une ». S’en suit en général une longue phase d’explication pour détailler le champs d’utilisation d’une voiture électrique.

En général, j’arrive d’ailleurs assez bien à faire comprendre à mes interlocuteurs l’intérêt de la voiture électrique :-)

La voiture électrique, c’est maintenant !

À chaque fois, je m’empresse d’expliquer que la voiture électrique ça n’est pas « la voiture du futur » mais que ces véhicules représentent la « voiture du présent » ! Elles sont là, commercialisées, utilisées et l’offre est de plus en plus attractive. Pourquoi remettre cela à demain ?

Je crois que la voiture électrique (en France) rentre dans une nouvelle ère, celle du concret. Les voitures sont utilisées au quotidien par des milliers de personnes et cela ne cesse de croître. Les infrastructures commencent à être installées, la filière s’organise.

Il faut désormais faire passer le message que la voiture électrique, c’est maintenant ! Pas demain…