Livan Auto, nouvelle marque de Geely, se lance dans l’échange de batterie


Une nouvelle marque chinoise fait son apparition au sein de la galaxie Geely : Livan Auto. Avec en vue une nouvelle plateforme, de nouveaux modèles et le déploiement d’un système d’échange de batterie.

Déjà éprouvée avant la pandémie, la marque chinoise Lifan a été sauvée in extremis par Geely en mal de capacités de production… La coentreprise entre Lifan Technology et Geely a repris à son compte la marque Maple avec quelques véhicules clonés de la gamme Geely, mais électrifiés et destinés à une clientèle de taxis grâce à leur système d’échange de batterie.

Publicité

Nouveau départ

Aujourd’hui, Geely va un peu plus loin en donnant naissance à une nouvelle marque (encore une…). De Lifan à Livan, le changement sera-t-il suffisant pour faire oublier la réputation peu reluisante de la marque ? Geely semble y croire et n’a pas mégoté. Livan aura droit à une toute nouvelle plateforme spécifique.

Dans les faits, la plateforme est adaptée à des empattements de 2 700 à 3 100 mm, des modèles hauts ou bas, traction, propulsion ou 4 roues motrices et avec des moteurs prévus de 100, 120 ou 155 kW. Modulaire et adaptée à un large éventail de modèles, elle embarque surtout nativement la technologie d’échange de batterie GRBC (Global Battery Rapid Change). À l’instar de Nio, Livan compte sur ce système pour convaincre les clients. Professionnels ou particuliers. Geely compte déployer 200 stations d’ici à la fin 2022. Les batteries sont qualifiées de « capsules » avec des capacités de 50 à 100 kWh.

À lire aussi Zeekr, la nouvelle marque de Geely pour venir concurrencer Tesla

Sur cette plateforme, Livan compte présenter deux modèles par an entre 2022 et 2024. Les deux premiers seront le SUV Coupé Livan 7 et le grand SUV Livan 9. En attendant leur présentation finale, on ignore exactement leur lien avec des modèles Geely existants. Leur face avant semble néanmoins s’inscrire dans la même veine que nombre de modèles électriques chinois : Nio, Xpeng, IM, Arcfox, Neta et consorts… Le R7 aurait un Cx de 0,24 et serait capable de passer de 0 à 100 km/h en 4,9 s. À des années lumières donc de l’image ultra low cost des Lifan d’antan…

Nio est le champion de l’échange de batterie et a basé l’ensemble de son modèle économique sur cette technologie, comme Tesla avec les Superchargers.

Le gouvernement chinois y voit un intérêt majeur et pousse cette technologie. Le principe plaît aux usagers, mais amène aujourd’hui chaque constructeur à déployer sa technologie et son réseau. Officiellement, tous sont prêts à ouvrir leur réseau aux autres, mais aucun n’est prêt à adopter celle des autres. Ceci malgré la mise en place de premiers standards techniques par les autorités, sur la base du système de Nio…

Seul CATL avec son système EVOGO semble en mesure de changer la donne. Il a déjà convaincu deux constructeurs, FAW et Aiways.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre