L’Audi e-Tron GT vient de voir le jour et entre sur le terrain de chasse gardé par la Tesla Model S. Mais la bataille s’annonce rude pour l’Allemande.

Si le segment des SUV électriques bouillonne, celui des berlines haut de gamme à batterie n’est pas en reste. Il vient d’accueillir la nouvelle Audi e-Tron GT aux prétentions sportives, sans toutefois faire de l’ombre à la Porsche Taycan, hiérarchie oblige. La nouvelle berline d’Ingolstadt se met ainsi tout naturellement dans le viseur de la Tesla Model S. Une concurrente de choix, tout récemment retouchée, qui a de nombreux arguments sur le papier.



Style : une Tesla Model S plus aérodynamique

Pour ce nouveau millésime, Tesla a apporté quelques retouches stylistiques à sa berline phare. Si certains attendaient des modifications plus profondes, la nouvelle Model S s’est présentée avec un faciès très légèrement retouché, alors que la poupe n’évolue pas à l’exception du diffuseur. C’est sans doute trop peu, car même si la berline américaine ne prend pas une ride, son dessin va bientôt souffler sur ses dix bougies.

Bien qu’elle laisse planer une impression de déjà vu elle aussi, l’Audi e-Tron GT avance une plastique de concept-car qui tient d’un film de science-fiction. L’avantage de la nouveauté pour la berline allemande, qui aura sans doute plus d’effet sur la route que sa concurrente. Mais en matière de design, soit l’art de lier la forme à la fonction, l’applaudimètre n’est pas le seul critère et les performances aérodynamiques sont bien plus objectives. À ce chapitre, la Tesla Model S revendique un Cx de 0,21 contre 0,24 pour l’e-Tron GT.

Habitacle : plus de classicisme pour la nouvelle Audi e-Tron GT

À l’intérieur, chacune respecte l’atmosphère de sa marque respective. La Tesla Model S affiche toutefois une évolution beaucoup plus sensible dans son habitacle en retouchant en profondeur ses lignes. L’Audi est plus conventionnelle dans son approche, avec toutefois un tableau de bord « monoposto » orienté vers le conducteur. Avantage ici, c’est subjectif, à la Model S avec son volant Yoke plus exotique que le cerceau à méplat de la GT.

Dans les deux cas, deux écrans trônent sur la planche de bord, avec un combiné d’instrumentation et un écran central tactile dédié à l’info divertissement. Audi communique sur des tailles de 12,3 pouces et 10,1 pouces respectivement pour ses écrans. Dans la Model S, l’instrumentation affiche la même taille, mais l’écran central grimpe à 17 pouces pour pouvoir profiter d’applications de streaming vidéo ou de jeux. À noter que les passagers arrière ont aussi droit à un troisième écran de 8 pouces au dos de la console centrale.

En matière d’habitabilité, l’e-Tron GT annonce un volume de coffre total de 486 litres (405 litres à l’arrière et 81 litres à l’avant). Pas de changement sur la Model S du nouveau cru avec un volume total de 800 litres.

Technologies embarquées : des écrans pour tout le monde chez Tesla

Au chapitre technologies embarquées, Audi est resté plutôt timide sur les indications. Nous savons que l’Audi e-Tron GT repose sur les dispositifs déjà connus, avec le système MMI et une connectivité Bluetooth et LTE Advanced avec point d’accès Wi-Fi. La navigation est fournie par Google Maps et Alexa d’Amazon. Le système audio est confié à 16 haut-parleurs de 710 watts fournis par Bang&Olufsen.

Tesla est un peu plus précis dans sa communication, qui s’appuie sur l’actualité des jeux vidéo. Le software embarqué est aussi puissant qu’une PlayStation 5 (10 téraflops) et peut faire tourner les jeux vidéo de dernière génération. Le système hi-fi compte ici sur 22 haut-parleurs pour un total de 960 watts.

La GT haut de gamme rivalise avec la Model S d’entrée de gamme

L’Audi e-Tron GT sera proposée dès son lancement avec les versions Quattro et RS. Les deux embarquent une batterie de 86 kWh de capacité utile et une double motorisation. En entrée de gamme, la berline allemande annonce 476 ch pour 630 Nm de couple, avec un pic à 530 ch avec la fonction boost. La version RS propose un total de 598 ch pour 830 Nm, mais peut grimper à 646 ch avec la fonction boost.

Dans le plus puissant des cas, l’e-Tron GT avance un 0-100 km/h en 3,3 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h. Soit exactement les mêmes performances que la plus sage des Model S, qui compte sur 670 ch : la Grande Autonomie affiche une vitesse de pointe similaire et une accélération en 3,2 secondes. L’Audi ne tient donc pas la comparaison avec les versions Plaid et Plaid+ à trois moteurs grimpant jusqu’à 1 100 ch (0-100 km/h en 2,1 s et v. max de 322 km/h).



Autonomie et recharge : la reine, c’est la Model S

Du haut de ses près de dix ans d’âge, la Tesla Model S prend aussi le large au chapitre autonomie. La Grande Autonomie se targue d’une valeur de 663 km quand l’e-Tron GT Quattro propose 488 km en prévision WLTP. Ce qui, règle de trois théorique, équivaut à une consommation moyenne de 15,08 kWh/100 km pour la Model S et 17,62 kWh/100 km pour la GT Quattro. Pour mettre en perspective les valeurs, l’autonomie de 488 km de l’Audi est presque similaire à la valeur EPA de la Model S 90D… de 2015.

La berline allemande se rattrape toutefois au chapitre recharge rapide sur les bornes suffisamment puissantes : branchée avec la prise Combo CCS, l’e-Tron GT peut viser une puissance de 270 kW, contre 250 kW pour la nouvelle Model S sur les Supercharger V3. On ne gagne pas à tous les coups, même si la différence est ici minime.

Mais avec une autonomie plus généreuse selon les indications du constructeur, la Model S Grande Autonomie présente un meilleur rendement : elle réclame une pause de 15 minutes au Supercharger pour gagner 322 km d’autonomie, quand l’Audi e-Tron GT Quattro doit s’immobiliser sur une borne Ionity pendant 23 minutes pour passer de 5 % à 80 % (soit 366 km). Ce qui se traduit par une vitesse de recharge de 15,9 km/minute pour l’Audi et 21,5 km/minute pour la Tesla. Bien entendu, toutes nos indications sont purement théoriques et basées sur les données communiquées par les constructeurs.

Que reste-t-il à l’Audi e-Tron GT ?

Malgré sa carrière déjà longue, la Tesla Model S continue de creuser l’écart avec les autres constructeurs historiques qui, force est de constater, peinent à suivre la cadence infernale de l’homme le plus riche du monde. L’Audi e-tron GT n’a ici aucune chance de tenir la dragée haute à la Tesla Model S de nouvelle génération sur le papier. Il ne reste à l’Allemande que quelques avantages optionnels toutefois, à l’image du chargeur embarqué AC de 22 kW ou du système à quatre roues directrices ainsi, c’est quasi acquis, une qualité de finition bien mieux travaillée. Au chapitre dynamique, seul un comparatif sur nos routes sera en mesure de départager les deux protagonistes.

Rappelons que l’Audi e-Tron GT Quattro sera affichée en France au prix de 101 500 € et la version RS sera facturée 140 700 €. En face, la Tesla Model S Grande Autonomie ouvre la gamme à 89 990 €. Les versions Plaid et Plaid+ aux performances d’un autre monde réclament un chèque de 119 990 € et 139 990 € respectivement.