Avec désormais deux modèles 100 % électriques au catalogue, Porsche prévoit d’accélérer le développement de ses technologies électrifiées. Qu’il s’agisse de modèles « zéro émission » comme le Taycan, ou d’hybrides comme la Panamera ou le Cayenne, la marque évolue. Cette électrification lui permet de promettre qu’une moitié des futures voitures en seront équipées.

« Dans cinq ans, la moitié des Porsche neuves auront un moteur électrique », explique Albrecht Reimold. Le directeur de la production et de la logistique de Porsche précise que cela inclut « les véhicules hybrides et les sportives 100 % électriques. Nous acceptons un rôle de pionnier de la technologie. Cependant, différentes parties du monde se développent de différentes manières face à la mobilité électrique et aux infrastructures liées. »



« Nous travaillons sur des solutions innovantes comme les carburants synthétiques produits de manière durable. Ils seront prêts pour le marché dans les cinq prochaines années. Selon les experts, ces “e-carburants” permettront d’économiser le rejet de millions de tonnes de CO2 chaque année. »

En revanche, Porsche ne veut pas se débarrasser des technologies thermiques. La marque a récemment expliqué qu’elle travaillait sur des moteurs pouvant fonctionner avec des carburants de synthèse. Cette technologie a un fort potentiel, et la marque de Stuttgart semble compter dessus pour l’avenir.

C’est un positionnement intéressant pour Porsche, qui ne va pas rater le train de l’électrification. La marque a déjà sorti le Taycan et le Taycan Cross Turismo, mais continue de compter sur ses modèles phares à moteur à combustion.

Des Porsche à moteur thermique jusqu’en 2050 ?

Interrogé sur la survie du moteur thermique à l’horizon 2050, Reimold est convaincu que cette technologie subsistera grâce au développement des carburants de synthèse.

« Si l’on se base sur tout ce que j’ai vu, la réponse est clairement positive » poursuit l’Allemand. « Ici chez Porsche, nous avons adopté une stratégie produit claire et durable il y a des années. Elle est basée sur trois piliers que sont des moteurs à combustion efficients, des modèles hybrides à faibles émissions et des véhicules électriques. Les faibles émissions jouent un très grand rôle. Mais les moteurs à combustion ont toujours beaucoup de potentiel face aux règles environnementales strictes. »

Reimold réfute que la Porsche 911 devienne électrique. On savait déjà que le constructeur ne l’envisageait pas avant 2030. Néanmoins, cela semble pour le moment exclu : « Porsche deviendra plus électrique, mais pas entièrement. »

« La 911 ne sera pas disponible avec un moteur entièrement électrique. Dans les cinq prochaines années, nous investirons environ 15 milliards d’euros dans la mobilité électrique, la production durable et la transformation numérique. »