La citadine électrique LeapMotor T03 arrive discrètement en Europe


LeapMotor T03

Le nombre de marques distribuées en Europe ne cesse de s’accroître, surtout celles proposant des modèles électriques. C’est au tour de la start-up LeapMotor de débarquer, en commençant par sa citadine T03.

Publicité

La start-up chinoise LeapMotor est l’une de celles qui ont le plus augmenté leurs ventes en 2021 et 2022. Elle n’avait jusqu’à présent marqué que peu d’intérêt officiel pour un lancement hors de son marché national. Mais elle arrive finalement en Europe dès cette fin d’année. Au contraire des ténors Nio, BYD, Hongqi ou Xpeng qui ont choisi la Norvège comme première tête de pont, pour Leap ce sera la France. La start-up a en effet signé un accord pour l’importation avec la société toulousaine EVE (Espace Véhicule Électrique) France, déjà en charge de la distribution de Seres ou des utilitaires DFSK dans notre pays. EVE compte déployer un réseau de 50 points de vente et après-vente d’ici à la fin de l’année en France et doubler ce nombre l’année prochaine.

20 000 € pour la T03 ?

Le premier modèle proposé sera la T03. Une citadine de 3,62 m de long. Elle est dotée d’un moteur de 80 kW et d’une batterie de 41,3 kWh. Son autonomie en cycle WLTP est de 280 km. Ce modèle est en grande partie à la base du succès de Leap en Chine.

Citadine ne veut pas dire dépouillée. En attendant de connaître l’équipement précis en France, on rappellera quelques-uns de ses équipements en Chine : régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien dans la voie, stationnement semi-automatique, écran de 8 pouces pour l’instrumentation, écran 10,1 pouces au centre avec assistant virtuel, caméra de surveillance du conducteur…

Ce qui explique que son prix devrait plutôt s’afficher autour de 20 000 euros… après déduction du bonus. Le prix final sera confirmé dans quelques semaines.

Et après ?

Présence pérenne ou essai sans suite, ce sont sans doute les ventes qui en décideront. Par la suite, la marque Leap a néanmoins de quoi venir enrichir le catalogue. Outre son premier modèle, le petit coupé S01 qui n’a guère rencontré le succès, la marque vend aussi très bien en Chine le C11. Un SUV de 4,75 m de long disponible en 2 ou 4 roues motrices (200 ou 400 kW) doté d’une batterie de 78,5 ou 89 kWh avec des autonomies de 510 à 610 km en cycle CTLC (un peu plus de 400 à 500 km environ en WLTP).

La berline Leap C01 ne manque pas non plus d’intérêt. Vantée comme la première voiture électrique dotée de batteries de type Cell to Chassis, elle revendique une autonomie de 707 km en cycle CLTC (environ 600 km en WLTP ?).

À lire aussi Bornes de recharge : la Chine atteint de nouveaux records
Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre