La BMW i8 au salon de Francfort

Les journées presse du salon de Francfort s’achèvent, et le salon sera ouvert au public dès demain. Voici quelques impressions sur cet événement incontournable.

Autant le dire tout de suite : le salon de Francfort est immense, les stands sont d’ailleurs répartis sur 11 halls différents. Les constructeurs allemands ont su tirer parti de cet espace puisqu’ils ont réalisé des stands grandioses avec une piste d’essai interne pour Audi et BMW. Rien que ça !

Publicité


Le stand Audi au salon de Francfort

Mais cette démesure cache une autre tendance chez les constructeurs allemands : les petites voitures électriques urbaines de deux places. Nous en avons déjà parlé, mais Audi, Volkswagen et Opel présentent chacun un modèle de ce type. Le début d’un marché, ou juste des essais pour connaître la réaction du publique ?

Opel RakE à Francfort

À part cela, les voitures électriques semblent rentrées dans les moeurs, on en trouve sur la plupart des stands des constructeurs généralistes. De nombreuses voitures tournaient à l’extérieur des halls : Golf électrique, Opel Ampera (superbe en rouge), des Citroen DS5 micro-hybrides (magnifiques elles aussi) ainsi que des navettes électriques. En tant que piéton, il fallait faire très attention !

L'opel ampera en rouge à Francfort

Au niveau des annonces des constructeurs, il y aurait beaucoup à dire et nous en reparlerons dans les prochains jours. D’un point de vue plus personnel, j’ai vraiment regretté l’absence d’un nouveau concept du Volkswagen Bulli, aperçu lors du salon de Paris. Je suis fan de ce concept-car électrique, et j’aurais aimé le voir commercialisé un jour !

Ce qui m’a marqué lors de ce salon, ce sont les progrès de la robotique et de l’automatisation. Valeo présentait un système de manoeuvre sans conducteur (voir vidéo) tandis que Honda, même si on s’éloigne vraiment de l’automobile, faisait une démonstration d’Asimo, son robot… vraiment incroyable (vidéo à venir) !

J’ai pu rencontrer pas mal de monde chez Renault : Carlos Tavares (directeur), Laurens Van Den Acker (design) et Thierry Koskas (programme véhicules électriques). Je publierai les interviews dans les prochains jours, et vous aurez l’occasion de poser plus de questions à Renault sur la voiture électrique lors d’un chat dont Automobile Propre est partenaire.

Publicité


Nissan était le grand absent de ce salon de l’auto de Francfort. Mais vous verrez d’ici quelques jours qu’il y a une raison à cela… et je serai sur place !

Dans les prochains jours, je vais essayer de poster quelques articles sur les différents modèles du salon. Si vous voulez voir toutes les photos que j’ai prise, que ce soit des véhicules propres ou moins propres, rendez-vous sur la page Facebook d’Automobile Propre.

Enjoy !

Publicité