Malgré l’ajout de marques dans son pool pour limiter ses émissions, Volkswagen a manqué sa cible pour 1 g/km de CO2 en 2020. La marque promet qu’elle sera dans les clous dès cette année grâce à l’extension de sa gamme électrique.

D’après Schmidt Automotive Research, qui reprend les documents officiels de la Commission européenne, trois marques ont rejoint le groupe formé par Volkswagen. Dans le but de respecter les émissions, la marque allemande s’est associée à SAIC, du groupe MG, à Aiways et à LEVC, marque fabriquant les taxis londoniens.

Ces constructeurs s’ajoutent à Volkswagen, Audi, Porsche, Seat, Skoda et Bugatti, qui font partie du pool formé par le groupe. Ces associations réduisent la moyenne des émissions des véhicules vendus, afin de respecter les normes CAFE (Corporate Average Fuel Economy). Tesla avait notamment vendu ses crédits carbone à Fiat Chrysler dans un même système.

Mais le pool de Volkswagen n’a pas atteint ses objectifs en 2020, première année de mise en place des restrictions. Avec un dépassement de moins de 1 g/km, l’analyste Matthias Schmidt estime que le pool constitué par Volkswagen pourrait recevoir une amende de 140 millions d’euros.