Au Canada, un hydravion converti à l'électrique a effectué son premier vol avant le lancement de rotations commerciales.

Une boucle de 16 kilomètres en 4 minutes : le vol inaugural de l’hydravion de Havilland Beaver DHC-2 ePlane appartenant à la compagnie canadienne Harbour Air fut court mais symbolique. La société doit en effet convertir l’intégralité de sa flotte à l’électrique, après avoir obtenu les certifications obligatoires. Décollé de Vancouver, l’appareil a survolé la rivière Fraser avant de regagner son hub. Il peut transporter six passagers grâce à un moteur électrique spécialement conçu pour l’aviation. Il s’agit du Magni500, développant une puissance de 750 ch (560 kW).

Harbour Air n’a pas communiqué d’informations sur la batterie qui équipe son hydravion. La compagnie a seulement affirmé qu’elle est capable de tenir sur « une distance beaucoup plus longue » que celle du vol inaugural. A partir de la puissance du moteur, on peut cependant estimer à environ 35 kWh la quantité d’énergie utilisée au cours de ce trajet. La phase d’homologation passée, Harbour Air prévoit de lancer les premiers vols commerciaux d’ici un à deux ans.

Publicité


Publicité