Livré depuis une dizaine de jours aux clients, le nouveau SUV électrique de Tesla passe progressivement par la case des tests afin de démontrer ses capacités et performances.

L’actualité est inondée d’un certain virus, venant plomber le début de carrière du Model Y. Pas de bol pour le SUV Tesla, les livraisons avaient tout juste débuté mi-mars et l’usine de Fremont est désormais à l’arrêt. Certains clients américains ont toutefois eu le temps de recevoir leur véhicule et partagent sur la toile leurs premières impressions.

Un vrai 4×4 sportif ?

D’abord, le Tesla Model Y a essuyé les traditionnels exercices d’accélération. Le Youtuber Daerik est l’un des heureux premiers propriétaires d’une version Performance. Il a par ailleurs opté pour le pack incluant des jantes 21 pouces et freins spécifiques, ainsi qu’une limite de vitesse relevée à 250 km/h.

Le SUV a réalisé un 0-60 mph (0-96 km/h) en 3,38 secondes de moyenne sur trois tentatives. C’est donc plus rapide que les 3,5 secondes annoncées par le constructeur. Si vous ne vous rendez pas compte, un Porsche Cayenne S e-Hybrid de 680 chevaux demande 3,8 s et une Aston Martin DBS Superleggera 3,4 secondes. Le 0-160 km/h est lui expédié en 8,15 secondes.

Publicité


Concernant les aptitudes hors sentiers battus, Electrek a fouiné dans le manuel du Model Y et son mode « Off-Road Assist » ou « Assistant Tout-Terrain ». Effectivement, dans le long document de 226 pages, on trouve que Tesla permet la désactivation du contrôle de traction afin de se sortir de certaines situations, comme l’embourbement. La marque y ajoute donc ce mode permettant un vecteur de couple avant-arrière, droite-gauche, utile sur une surface rocailleuse par exemple. Pour preuve, le site Out of Spec Motoring a publié une vidéo sur Twitter. Ils assurent que le système fonctionne « encore mieux que sur les précédentes Tesla » :

Ces deux fonctions associées ne sont cependant pas compatibles avec le freinage d’urgence ou l’alerte de franchissement de ligne. Aussi, Tesla invite à réactiver le contrôle de traction dès que possible. Les essayeurs américains ont enfin pu tester le « Dyno Mode ». Ils prouvent que le Tesla Model Y peut drifter sans souci, « comme une voiture de rallye » :

Publicité


Publicité