Tesla Model S : témoignage avis utilisateur

Profitant du trajet entre Cagnes-sur-Mer et Valence pour rejoindre le France Electrique Tour, nous avons pu poser quelques questions à Jacques, propriétaire d'une Tesla Model S 85D depuis novembre 2015.

De la Renault Zoé à la Tesla Model S

Propriétaire d’une Model S 85D depuis novembre 2015, Jacques a été converti à l’électrique grâce à la Renault Zoé de sa femme. « Je me suis mis à la conduire et me suis aperçu que c’était une voiture formidable et que j’aimais plus conduire une voiture électrique qu’une voiture thermique ».

C’est à partir de là que Jacques opte à son tour pour le tout électrique, s’orientant vers la Tesla pour des questions pratiques, notamment vis-à-vis par rapport aux longues distances. « Avoir deux Zoé avec 150 kilomètres d’autonomie, ce n’était pas forcément raisonnable. Il fallait soit me résigner à garder ma voiture thermique ou choisir une voiture électrique capable de faire 400 à 500 kilomètres ».

Une conduite « zen »

« On sent que les ingénieurs de Tesla ont cherché l’optimum pour réaliser cette voiture » précise, soulignant le côté « zen » de l’électrique. « Je n’ai plus la nervosité que j’avais avant (…) Je suis surpris de rouler plus lentement avec cette voiture ».

Quelques petits points à améliorer

Si Jacques reste globalement très satisfait de sa Tesla Model S, il révèle néanmoins quelques points à améliorer, notamment sur la partie informatique. « On ne peut pas forcément choisir son itinéraire sur la carte et les fonctionnalités de recherche – notamment via mobile et sur le manuel utilisateur – sont assez limitées » nous indique t-il dans un passage « off record », espérant que ces petits détails puissent être réglés lors d’une prochaine mise à jour de la voiture…

Notez cet article