Tesla a indiqué qu’un nouvel incident avait eu lieu en Chine avec une Model S dont la fonction Autopilot était activée. Si aucun blessé n’est à déplorer, le conducteur pointe du doigt les fausses promesses des vendeurs.

Si aucun décès n’est cette fois à déplorer, la fonction Autopilot de Tesla continue à faire parler d’elle en Chine où un automobiliste de 33 ans a filmé un incident survenu avec sa Tesla Model S. Apparemment, l’Autopilot n’aurait pas détecté un autre véhicule arrêté et empiétant sur une partie de la voie. Résultat : pas de blessé mais un peu de tôle froissée.

Accident Tesla Model S Autopilot Chine

De son côté, Tesla a immédiatement communiqué sur l’incident, soulignant que les mains du conducteur n’ont pas été détectées sur le volant et rappelant que l’Autopilot restait « une fonction d’assistance qui exige que le conducteur garde en permanence les mains sur le volant, garde la maîtrise et la responsabilité du véhicule et soit prêt à tout moment à prendre le relais  ». Dans le cas présent, le conducteur aurait du reprendre la main pour éviter le véhicule. Le client chinois concerné a d’ailleurs reconnu les faits, avouant être davantage occupé par son smartphone que par la route.

Publicité


Une fonction survendue ?

Les vendeurs Tesla auraient-ils survendus le système Autopilot ? C’est en tout cas la thèse défendue par le chauffeur victime de l’accident qui estime que les équipes commerciales du constructeur lui ont présenté le système comme de la conduite autonome.

Selon Reuters, quatre autres conducteurs chinois auraient également constaté des attitudes similaires, annonçant que les commerciaux leur avait fait une démonstration du système en lâchant le volant.

Un « Autopilot » qui prête à confusion

S’il sera difficile de déterminer les torts et les raisons de chacun sur la présente affaire, une chose est sûre : le terme « autopilot » semble semer le trouble dans les esprits, certains s’imaginant avoir en main une voiture 100 % autonome alors que le système ne reste aujourd’hui qu’une simple assistance qui requiert une attention permanente du constructeur.

Il y a quelques semaines, l’organisme américain Consumer Reports avait déjà pointé du doigt le système de Tesla suite à l’incident mortel survenu en Floride, intimant notamment le constructeur à revoir l’appellation « Autopilot » pour ne pas prêter à confusion (voir notre article).

Publicité