Selon un article publié ce jour, lundi 29 octobre 2018, par le portail allemand ecomento.de, les Smart pourraient n’avoir devant elles que quelques années de production avant disparition. Un comble quand on sait que le constructeur s’affiche aujourd’hui comme pionnier dans une migration 100% et à court terme de sa production vers l’électrique. Ce qui est déjà le cas pour les Etats-Unis, le Canada et la Norvège.

Intitulé « Smart : Zukunft nach Wandel zur Elektroauto-Marke offen ? », que l’on peut traduire par (Smart : Quel avenir après être devenu une marque de voitures électriques ?), le texte s’appuie sur des rumeurs propagées par les médias et le secteur industriel, avant de donner son point de vue.

Quelles rumeurs ? La plateforme de la Renault Twingo est exploitée depuis quelques années par le constructeur des Fortwo et Forfour. Or, le Losange souhaiterait se désengager de sa collaboration avec Daimler. Dans ce cas, le groupe allemand liquiderait tout simplement Smart.

Selon AutomobileMag cité par ecomento.de, la production des citadines électriques est cependant assurée jusqu’en 2026. C’est ensuite que l’avenir s’annonce incertain. Est-il seulement imaginable que Daimler renonce à ses Fortwo et Forfour taillées pour répondre aux actuelles tendances mondiales vers de petites citadines électriques exploitables dans les services de mobilité partagée ? Le potentiel est tout particulièrement des plus importants en Chine.

Le constructeur chinois Geely est d’ailleurs actionnaire majoritaire de Daimler depuis février 2018. Les scénarios les plus probables sont donc : un renforcement de la marque Smart grâce au groupe asiatique ; ou la sortie sous le badge Mercedes de micro-citadines électriques d’un gabarit inférieur à la Classe A. La décision serait prise à horizon 2021.

Smart électriques : Vers une liquidation par Daimler ?
4.2 (84%) 10 votes