Lors d’une interview, Ségolène Royal a expliqué qu’elle souhaitait soutenir la voiture électrique et a abordé l’avenir de MIA.

Lors d’une interview, Ségolène Royal a expliqué qu’elle souhaitait soutenir la voiture électrique et a abordé l’avenir de MIA.

Voici ce qu’elle confiait à Centre Presse lors d’une interview à propos de ses nouvelles fonctions et de l’avenir de MIA :

« Je vais regarder, ça c’est sûr, et notamment voir comment je peux encourager la voiture électrique. Parce qu’il y a des grands discours sur la pollution de l’air mais de l’autre côté, pas beaucoup d’efforts pour développer la voiture électrique. C’est une contradiction que je veux résoudre. Là, l’entreprise attend des repreneurs, il y a des pistes intéressantes, évidemment avec les batteries Bolloré qui sont des batteries qui durent beaucoup plus longtemps que les batteries actuelles de Mia Electric… Il va peut-être y avoir des partenariats industriels. Ce qu’a mis la région, 5 millions d’euros a été plus que remboursé depuis que l’entreprise a été maintenue, elle a quand même versé 25 millions de salaires qui sont retombés sur le territoire en pouvoir d’achat, en familles qui n’étaient pas au chômage. Je considère que l’investissement est déjà plus que compensé. Mais je veux que cette entreprise perdure parce qu’elle a vraiment un très joli produit, une voiture avant-gardiste qui mérite de réussir. Il y a un gros problème, c’est qu’il n’y a pas suffisamment de bornes électriques donc les gens ne sont pas très sécurisés lorsqu’ils achètent une voiture électrique alors que le coût c’est quand même un euro aux 100 km. Quand les gens en ont une, ils ne peuvent plus s’en passer ! »

Vous pouvez retrouver l’interview dans son intégralité (elle porte sur d’autres sujets également) :

Publicité


Source : Centre Presse

Publicité