Alors qu’elle s’apprête à lancer ses premiers véhicules, Rivian se lance dans la fabrication de batteries solides. Une volonté affichée par une série de recrutements émanant de l’entreprise.

Les batteries à électrolyte solide continuent de diviser le milieu de la voiture électrique. Les constructeurs continuent d’y voir un énorme potentiel, sans savoir pour autant comment en tirer le maximum. Alors que Fisker vient d’annoncer avoir abandonné ses recherches sur cette technologie, Rivian se lance officiellement dans l’aventure. La start-up récemment introduite en bourse va en effet mener ses propres recherches sur le sujet. Ce sont plusieurs annonces de recrutement en ligne qui confirment cela.

Sur la page de recherche d’employés de son site officiel, six postes ont fait leur apparition. Les six portent la mention « batterie solide » dans leur intitulé. Rivian recherche notamment des ingénieurs et des managers pour encadrer le projet.

Les descriptions des postes sont également très claires quant à la volonté de la jeune marque de développer ses batteries solides. On y apprend que ses équipes veulent « développer la prochaine génération de batteries pour Rivian ».



De plus, les managers devront « travailler avec des partenaires technologiques pour définir et concevoir des lignes de production de cellules de batteries solides ». Tout reste à faire pour Rivian, face à cette technologie qui porte de nombreux espoirs. Elle s’avère en effet très difficile à concrétiser, comme on a pu le voir avec Fisker, qui avait pourtant bien avancé son projet.