Grâce a la technologie bidirectionnelle, Nissan permettra aux automobiliste de payer le parking en électricité.

Si les voitures électriques profitent pour l’heure des stationnements gratuits, sinon minorés, elles devront tôt ou tard s’affranchir d’un coût habituel. Pour permettre aux automobilistes de payer le parking, Nissan a développé un système de contribution avec de l’électricité.

Ce dispositif a été déployé au tout nouveau Nissan Pavillon, qui a ouvert ses portes à Yokohama au début du mois d’août. Les visiteurs qui s’y rendront en voiture électrique pourront régler leur parking en délivrant de l’électricité à l’installation. Ainsi, les clients roulant en Nissan Leaf sacrifieront de l’autonomie sur l’autel du parcmètre et permettront à certaines zones, comme le café surplombé de panneaux solaires, de fonctionner en quasi-autonomie.

Le Nissan Pavillon ouvre sur tout l’univers électrique et technologique de la marque japonaise sous une seule structure éphémère (fermeture prévue le 23 octobre prochain). Les visiteurs pourront découvrir de plus près les systèmes de conduite ProPilot ou le Invisible to Vehicle : encore en phase de développement, ce système utilise la réalité augmentée et les données partagées pour afficher ce qui se cache dans les zones invisibles depuis l’habitacle. L’univers électrique de Nissan n’est pas en reste, avec une attraction virtuelle en Formule E ou en Nissan Ariya, le tout nouveau SUV électrique de Yokohama.

Tout cet ensemble met la voiture électrique au centre d’un système. C’est ce que déclare Makato Uchida, le PDG de Nissan : « Le Pavillon est un endroit où les clients peuvent voir, ressentir et s’inspirer de notre vision du futur proche pour la société et la mobilité. Alors que le monde passe à la mobilité électrique, les véhicules électriques seront intégrés dans la société d’une manière qui va au-delà du simple transport ».

Avis de l'auteur

Pour le moment disponible uniquement au Nissan Pavillon avec les Nissan Leaf équipées d’un système de recharge bidirectionnelle, ce système de paiement du parking en électricité pourrait sans doute devenir une norme dans le futur. C’est en tout cas une vision du futur de Nissan. Au même titre que le système V2H (Vehicle to Home), ce système permettra d’adoucir la facture avec de l’électricité gagnée à domicile en heure creuse.

Payer en électricité ? L’idée semble donc bonne. A l’heure actuelle des choses toutefois. Car dans un futur où la demande dépassera l’offre, le prix du kWh augmentera mécaniquement. Ce qui fera considérablement augmenter la facture si la grille tarifaire repose sur un indice énergétique plutôt que monétaire. Se soulève aussi un autre paradoxe : il est bien plus fréquent de récupérer de l’autonomie sur des places de stationnement publiques que d’en perdre, que ce soit dans la rue, sur les parkings des centres commerciaux ou ailleurs.

La proposition de Nissan permet de démonter l’une des fonctions de la charge bidirectionnelle, mais le système de paiement du parking avec de l’électricité semble encore trop en avance. Et vous, seriez-vous prêts à régler le parking contre un peu (ou beaucoup) d’autonomie ?