Premier constructeur turc de voitures électriques, Togg vient de conclure un accord avec le fabricant de batteries chinois Farasis.

Sortie de nulle part il y a tout juste un an, la marque Togg a dévoilé deux voitures électriques inédites. Si le constructeur turc a depuis quitté la scène, il revient en annonçant un partenariat avec l’entreprise chinoise Farasis.

La coopération a été confirmée par Sebastian Wolf, le patron de la branche européenne de Farasis. Le fabricant chinois fournira ainsi les cellules lithium-ion qui équiperont les batteries des prochaines Togg. Ces éléments seront produits en Allemagne, dans l’usine de Bitterfeld-Wolfen.



Jusqu’à 500 km d’autonomie selon les versions

Togg et Farasis ont envisagé de créer une joint-venture, qui devrait commencer à se former dès le début de cette année. Car au-delà de la livraison des cellules, Farasis participera aussi de près au développement des modules pour le constructeur turc.

Aucune information complémentaire n’a été communiquée pour l’heure. Notamment sur la forme finale des batteries qui équiperont les modèles Togg. Rappelons que cette marque issue d’un consortium de cinq grandes entreprises nationales proposera un SUV et une berline surélevée sur son marché domestique, mais aussi en Europe, dont l’Allemagne.