Lancia Delta électrique course

La célèbre compacte sportive italienne pourrait débarquer en rallye électrique, grâce à l’initiative de rétrofit de GC Kompetition, société française fondée par Guerlain Chicherit.

L’électrique n’est pas réservé aux voitures neuves type Renault ZOE ou Tesla Model 3. Le rétrofit tente d’améliorer encore l’empreinte carbone en convertissant d’anciens véhicules thermiques. Associé à la compétition, cela pourrait même faire des étincelles !

Et pourquoi pas une Peugeot e-205 T16 ?

Guerlain Chicherit est connu pour sa carrière en ski, et en rallye-raid. Le Français a aussi tenté le plus long saut du monde, cependant raté. Le saut vers l’électrique, lui, semble se concrétiser. Avec son entreprise GC Kompetition, il veut créer le rétrofit pour voitures de courses.

Baptisé « E-Retrofit Premium », le projet vise à convertir des « véhicules mythiques ». Pas de détail sur les puissances et performances, mais ces engins n’auront pas de limite légale comme sur les Twingo de Transition-One ou la Mini de Ian Motion. Les candidates sont ainsi nombreuses. La première est la Lancia Delta HF Integrale, sextuple championne du monde des rallyes, que l’illustrateur S. Valdant a renommée e-Integrale pour l’occasion. Aussi, on imagine aisément des Audi e-Quattro, Peugeot e-205 Turbo 16 ou encore une Lancia e-Stratos.



Chicherit ne s’arrête pas là dans l’électrique. Il possède également une entreprise GCK Energy projetant des bornes de recharges mobiles à énergie solaire. Cette solution reprend le principe vu chez Audi avec ses conteneurs. Pour revenir à la compétition, le Français a aussi piloté un des véhicules Odyssey 21 du championnat électrique Extreme E, qui débutera en 2021.

GCK Energy station recharge

Vision d’une station de recharge mobile GCK Energy