De retour pour 2021, la compacte haut de gamme DS pourrait sortir des chaînes du site allemand Opel de Rüsselsheim, avec sa version 100% électrique E-Tense.

Si Renault veut attendre son futur patron pour décider des sites de production et de ses futurs modèles, PSA accélère. Après avoir récemment confirmé la troisième génération du 3008 et sa version électrique e-3008 à Sochaux en mai 2020, le groupe français devrait annoncer cette semaine un nouveau modèle électrifié. Selon le Handelsblatt, l’usine pilier d’Opel accueillera un nouveau modèle français. Nous ne connaissons pas le nom du modèle qui devrait rentrer « dans la catégorie des compactes ». La Peugeot 308 restant en France, et la prochaine Citroën ë-C4 venant d’Espagne, il ne reste qu’une candidate.

Le modèle PSA serait la DS 4, seconde génération de la berline disparue voilà quelques années. Basée sur la plateforme EMP2, elle initiera la mutation de la production en Allemagne. Aujourd’hui, ce sont en effet les Opel Astra et Insignia, conçues à l’ère General Motors, qui y sont assemblées. Elles reposeront à l’avenir sur une base PSA, la même EMP2 commune aux Peugeot 508 Hybrid ou Citroën C5 Aircross.

Outre la fabrication outre-Rhin, cette DS4 possèdera une version électrique E-Tense. La berline compacte se positionnera entre le petit DS 3 Crossback et le DS 7 Crossback, avec une longueur d’environ 4,40 mètres. Le moteur 100 kW/136 chevaux et la batterie de 50 kWh seraient parfaits pour l’entrée de gamme abordable. Or cela mais ne devrait pas suffire pour les amateurs de premium et de puissance.

PSA devrait présenter la DS4 E-Tense avant la fin de l’année 2020. Selon le média allemand, sa production devrait démarrer vers la mi-2021. Encore inconnu, le prix de base devrait largement dépasser les 45.000 €.

Concept DS Aero Sport Lounge 2020

La future DS4 E-Tense pourrait s’inspirer du concept Aero Sport Lounge