Afin de pallier aux problématiques d’approvisionnement en batteries, le groupe Jaguar Land Rover envisage de s’associer à BYD pour installer une usine de fabrication en Angleterre.

Au début du mois de février, la marque anglaise a rencontré de nombreuses difficultés pour s’approvisionner en batteries. Cette rupture de stock momentanée à ainsi poussé le constructeur à mettre sur pause la production du Jaguar i-Pace.

Alors que le PDG du groupe britannique avait indiqué que le Royaume-Uni avait besoin de sa propre production de batterie, des sources proches du dossier ont laissé entendre que le groupe JLR et BYD étudieraient la possibilité de monter une usine de fabrication outre-Manche.

Jaguar et BYD aussi réunis autour d’un partenariat technique ?

Selon les mêmes sources, les deux entités envisageraient aussi de collaborer ensemble autour du développement de systèmes de propulsion électrique, dans le cadre de l’accord d’approvisionnement en batteries. Un accord similaire à celui qui existe déjà entre le fabricant britannique et BMW, mais qui pourrait faire double-emploi si la poignée de main avec BYD se concrétise.

La présence d’une usine de production de batterie en Angleterre et exploité par le groupe permettrait aux marques d’adopter une indépendance industrielle nécessaire pour envisager l’avenir : rappelons que JLR va enclencher la seconde vitesse en matière de voitures électrifiées avec l’arrivée du J-Pace, de la berline XJ électrique et d’un SUV propre portant le badge Land Rover.