De courte durée, cet arrêt de la production de la Jaguar i-Pace sera limité à une semaine et permettra au constructeur de renouveler son stock.

Fabriquée sous contrat par Magna Steyr à Graz, en Autriche, et écoulée à quelque 18.000 exemplaires l’an dernier, la Jaguar i-Pace subit une interruption temporaire de production. En cause, un problème d’approvisionnement au niveau des batteries, fournies par LG Chem. Malgré la présence d’un nouveau site de production en Pologne, le groupe sud-coréen ne semble pas parvenir à répondre à la demande des constructeurs. Jaguar n’est d’ailleurs pas le seul à souffrir de la situation. Fin janvier, Audi annonçait également une réduction de production de l’e-tron pour la même raison.

D’autres pénuries à craindre en 2020

Alors que les volumes de production de voitures électriques devraient considérablement augmenter en 2020, d’autres pénuries sont malheureusement à craindre.

A défaut d’un véritable lancement industriel des projets liés à l’Airbus de la batterie, les constructeurs européens restent très dépendants des capacités d’approvisionnement des fournisseurs asiatiques. Une situation particulièrement dommageable alors même que les nouveaux objectifs CO2 européens imposent aux constructeurs de booster leurs ventes électriques.

Source : The Times