Euisun Chung, le vice-président du groupe Hyundai à la réunion du nouvel an 2020.

Le groupe coréen inaugure l'année 2020 en annonçant la sortie de 44 véhicules électrifiés dont 11 entièrement électriques d'ici 2025.

A l’occasion d’une « réunion du nouvel an », le groupe Hyundai a annoncé ses objectifs pour les cinq prochaines années. Le constructeur, qui veut assurer son « leadership […] dans l’électrification des véhicules » promet le lancement de 44 nouveaux modèles à batterie dont 11 entièrement électriques d’ici 2025. La gamme de voitures à faibles émissions du groupe comprenait 24 modèles en 2019. Elle sera presque doublée dans cinq ans et comptera 13 hybrides-classiques, 6 hybrides-rechargeables, 23 véhicules tout-électriques et 2 modèles à hydrogène.

Pour cela, Hyundai assure qu’il renforcera le développement des plateformes dédiées aux voitures électriques. Une nouvelle architecture doit d’ailleurs être lancée en 2024. En attendant, le groupe annonce la sortie d’un modèle 100% électrique en 2021, trois ans après la commercialisation des Kona, e-Niro et e-Soul. Pour satisfaire les nouvelles normes européennes sur les émissions de CO2, les SUV Tucson, Sorento et Sante-Fe seront proposés dans des motorisations hybrides-classiques et hybrides-rechargeables courant 2020.

Toujours attaché à l’hydrogène, le groupe coréen vise la production d’environ 200.000 piles à combustible dédiées aux transports d’ici 2030. Il annonce également la fabrication de 500.000 voitures à hydrogène chaque année à la même échéance. Hyundai souhaite aussi accélérer sur la conduite autonome en commercialisant un nouveau système de niveau 4 à 5 en 2024. La technologie sera élaborée via une coentreprise avec le spécialiste américain Aptiv. Au total, le groupe coréen doit investir 100 000 milliards wons (près de 77 milliards d’euros) sur les cinq prochaines années.

Publicité


Publicité