La production du moteur électrique de l'Audi e-Tron.

L'usine Audi de Forest en Belgique va tourner au ralenti. Selon le constructeur, un problème d'approvisionnement en batteries contraint à réduire la production de l'e-Tron.

Plusieurs centaines de travailleurs de l’usine de Forest à Bruxelles vont quitter les lignes de production de l’Audi e-Tron. En conséquence d’une pénurie de cellules pour batteries, la marque aux anneaux va réduire de 4100 à 5700 le nombre de véhicules produits au premier trimestre. Alors qu’elle devait passer à 24 voitures par heure, la cadence sera maintenue à 20 exemplaires par heure. Les 250 travailleurs intérimaires embauchés en prévision d’une augmentation de la production se retrouvent donc en sureffectif d’après le média belge L’Écho. Seize jours de chômage économique sont également prévus pour chaque équipe.

Selon la direction de l’usine, un souci dans la fourniture de pièces et de cellules de son fournisseur LG impose de limiter la production. « L’Audi e-tron et l’Audi Sportback sont nos premiers véhicules entièrement électriques. C’est une technologie d’entraînement nouvelle pour laquelle nous travaillons avec 300 fournisseurs. La collaboration est donc complexe. Nous faisons face à une situation inattendue. On a pris des mesures pour stabiliser l’approvisionnement. […] Audi fait toujours passer la qualité avant la quantité «  annonce le porte-parole du site.

Ce n’est pas la première fois qu’Audi rencontre des problèmes dans la production de l’e-Tron. Fin 2018, il avait du retarder les premières livraisons suite à un litige avec son fournisseur de cellules pour batteries LG et d’un bug du logiciel embarqué.