L’arrivée des voitures électriques ou hybrides change les habitudes de conduite des conducteurs. Ces changements peuvent se traduire en véritables économies, notamment au niveau du coût de l’assurance auto.

Ceux qui roulent en voiture électrique ou hybride le savent bien : ces voitures incitent naturellement à une conduite plus douce et où l’anticipation a toute sa place. La conduite est vraiment plus zen que d’autres véhicules.

Pour encourager ces comportements qui vont dans le sens du développement durable et de la limitation des émissions polluantes, certains assureurs peuvent proposer des offres dédiées aux véhicules « plus propres ».

C’est par exemple le cas de la GMF qui propose son « bio bonus » consistant à proposer une réduction de 5% sur le tarif de l’assurance auto pour tout véhicule de moins de 5 ans qui rejette moins de 115 g/km de CO2 par kilomètre parcouru.



Au delà du type de véhicule choisi, il existe également des assurances « petits rouleurs » qui conviendront particulièrement aux conducteurs de voitures électriques qui ont choisi de conserver une voiture thermique pour les longs voyages, effectués de manière occasionnelle.

D’expérience, il apparaît que dans ces cas-là, la voiture électrique est la plus utilisée au quotidien et que la voiture thermique roule assez peu. Il faut donc assurer ce second véhicule en tenant compte du faible kilométrage annuel.

La GMF propose par exemple un forfait dédié aux véhicules qui parcourent moins de  5000 km par an en usage privé. Cette offre pourra également combler ceux qui ont fait le choix d’utiliser de plus en plus le vélo ou les transports en commun mais qui utilisent leur voiture lors des départs en week-end par exemple.

Comme pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride, le choix de sa formule d’assurance automobile se fait en analysant ses besoins et ses habitudes de transport. À la clé, il peut y avoir de belles économies si l’on fait les bons choix !

Article sponsorisé

Cet article est un article publi-rédactionnel. En savoir plus…