DBT lance son introduction en bourse

Le fabricant français de bornes de recharge pour véhicules électriques DBT vient de lancer son introduction en Bourse. Objectif : lever 8.7 millions d’euros pour financer sa croissance, notamment dans le domaine de la recharge rapide.

Fondée en 1990 et pionnière des infrastructures de charge pour véhicule électrique, la société Douaisienne Basse Tension revendique aujourd’hui le déploiement de quelques 16.500 bornes de recharge réparties dans 33 pays à travers le monde. De la charge classique à la charge rapide en passant par la charge accélérée, DBT propose aujourd’hui une gamme complète de bornes de recharge et a plus que doublé son chiffre d’affaires au cours des trois dernières années. Sur le dernier exercice, celui-ci s’élevait à 17.2 millions d’euros dont 63 % réalisé à l’international.

Volonté d’indépendance

Pour DBT, cette levée de fond doit permettre d’accélérer sa « prise d’indépendance » à l’égard de son partenaire Nissan, pour lequel il produit sous licence l’ensemble des bornes rapides déployées par le constructeur en Europe, avec pour objectif de parvenir à une industrialisation « indépendante » de bornes de charge rapide à l’horizon 2016/2017.

Vendues entre 6,46 € et 8,74 €, les actions DBT devraient rapporter 8.7 millions d’euros. 40 % seront affectés à l’industrialisation et aux efforts en matière de R&D, 40 % au renforcement des équipes commerciales et techniques et 20 % au financement des stocks et du fond de roulement.

Publicité


Objectif : 10.000 bornes rapides d’ici 2020

Alors que DBT a déjà produit 1533 bornes rapides pour le compte de Nissan depuis 2013, le groupe souhaite accélérer ses déploiements en suivant la croissance du marché du véhicule électrique et vise un objectif de 10 000 bornes rapides installées à horizon 2020.

Pour celles et ceux qui souhaitent participer, les souscriptions sont ouvertes jusqu’au 17 décembre prochain.

Publicité