Si la charge inter-véhicule n'est pas encore d'actualité, un youtuber a tenté de faire le plein d’une Tesla Model 3 avec une Honda e.

Si les Tesla profitent d’un réseau de Supercharger qui fait figure de référence en matière d’infrastructure, certains explorent des solutions de recharge alternatives, avec des panneaux solaires ou même des cyclistes reliés à un générateur. Le youtuber norvégien Bjorn Nyland a eu une idée tout aussi originale en prenant une Honda e.

Équipée d’une prise de 1,5 kW entre ses ports USB et 12v, la citadine électrique permet de brancher une prise murale pour recharger certains appareils mobiles. Le Norvégien a donc décidé de relier une Tesla Model 3 à la Honda e via cette prise pour un exercice de partage d’énergie.

Un câble de 6 ampères a été utilisé pour cette opération afin de brider la puissance à 1,4 kW, évitant ainsi de griller les fusibles. Les deux véhicules ont été immobilisés deux heures pour ce premier essai. Au terme de l’exercice, la Honda e a enregistré une chute de 10 % de sa batterie, alors que la berline californienne a gagné 3,2 %.

En prenant pour base les autonomies respectives sur un cycle WLTP, la Honda e a donc sacrifié 22 km d’autonomie pour offrir à la Tesla Model 3 la possibilité de parcourir près de 18 km de plus. Si elle devait être entièrement vidée, la batterie de la Honda e pourra fournir 27 kWh à la berline avec cette méthode.

Avis de l'auteur

Cet exercice est bien plus ludique que réellement utile au quotidien, puisqu’il faudrait compter, sur le papier, près d’une trentaine d’heures pour recharger une Tesla Model 3 de 10 % à 80 %. Toutefois, elle interroge sur le partage d’énergie entre véhicules électriques.

Si certaines sont déjà capables de resituer de l’énergie à d’autres installations avec une architecture V2x, aucune n’est en mesure de venir en aide à une autre voiture électrique en panne d’énergie. Ca sera toutefois le cas des véhicules Rivian, qui pourront se connecter à d’autres voitures électriques et faire office de borne de recharge de fortune.

Toutefois, il est peu probable que les automobilistes envisagent de partager de l’énergie électrique avec d’autres voitures, notamment à l’heure où l’autonomie est encore l’une des principales inquiétudes. Et vous, envisageriez-vous de sacrifier quelques kWh pour venir en aide à une autre voiture électrique à l’arrêt sur le bord de la route ?