La ligne dynamique de la Chevrolet Volt 2016

Alors que General Motors présentait en début d'année la seconde génération de la Chevrolet Volt, le constructeur américain vient de confirmer une nette progression de l’autonomie électrique, désormais homologuée à 85 km selon le cycle nord-américain.

Présentée en début d’année à Détroit, la seconde génération de la Chevrolet Volt annonçait de nombreux changements avec, en premier lieu, une meilleure autonomie obtenue grâce à un pack batterie lithium de plus forte capacité (18.4 kWh contre 16 kWh pour la génération précédente) et à un moteur électrique plus efficient.

Alors que le constructeur estimait l’autonomie de sa berline électrique à « range extender » à environ 80 km, l’EPA a été un peu plus généreuse avec une homologation finale de 85 km en mode électrique et 670 km avec le range-extender. Une belle performance lorsqu’on sait que le cycle américain est beaucoup plus sévère que le cycle NEDC Européen qui a malheureusement tendance à surévaluer l’autonomie.

Reste maintenant à savoir ce qu’il adviendra de la Volt en Europe, Chevrolet ayant décidé d’abandonner le Vieux Continent. Le seul espoir pourrait provenir d’Opel avec une éventuelle Ampera II. Dans tous les cas, il serait dommage que GM se prive d’un marché où l’électro-mobilité est en plein essor…

Publicité


Publicité