Spécialisé dans la conversion de véhicules thermiques et en fourniture d’éléments pour construire des voitures électriques, la société britannique Falcon Electric s’est associée à AC Cars pour réaliser 12 exemplaires de l’AC Cobra Le Mans 1963 Electric.

Ce modèle sera plus sportif encore que les 58 Cobra Series 1 Electric promises en juillet dernier. Seront doublés la puissance de la motorisation (460 kW ou 625 chevaux) et le couple (1 000 Nm).

Pour effectuer les tests de puissance, vitesse et d’endurance, l’engin va retrouver le circuit du Mans les 12 et 13 juin 2021.

Le choix de la boucle française n’est pas un hasard : AC avait engagé aux 24 Heures du Mans de 1963 2 exemplaires de Cobra.



Immatriculée 39 PH et inscrite sous le numéro 3, la première, de couleur verte, embarquait Peter Bolton et NinianSanderson vers une 7e place, derrière 6 Ferrari, malgré une belle glissade sur de l’huile dans la courbe des Hunaudières.

Moins de chance pour la Cobra numéro 4 (645 CGT) blanche pilotée par Ed Hugus et Peter Jopp qui ne parviendra pas à l’arrivée après un abandon.

AC Cars compte sortir 6 répliques électriques pour chacun de ces 2 bolides à l’origine équipés d’un moteur Ford V8 4,7 litres, en respectant rigoureusement une des spécificités de ces voitures : un toit dur amovible. La carrosserie en aluminium sera également formée de façon artisanale, comme en 1963.

Le prix de ces engins est forcément très sélectif : plus de 660 000 euros, hors TVA ! C’est 4 fois plus cher que les Cobra Series 1 Electric.

Mais si l’AC Cobra Le Mans 1963 vous branche vraiment avec un moteur électrique, sachez que Carrera l’a reproduite il y a quelques années au 1/32e, dans les 2 livrées, pour s’amuser en famille ou entre amis.