Concepteur de vélos haut de gamme et maintenant fabricant de voitures électriques, le danois Biomega a dévoilé les toutes premières images de la SIN à Shanghai. 

Conçue pour une utilisation urbaine, la petite voiture électrique de Biomega fait appel à des matériaux légers et son nom, SIN, n’est autre qu’une reprise des trois premières lettres de la ville de Singapour qui a inspiré le modèle.  Présentée comme une petite voiture quatre portes et quatre places indépendantes, la SIN est basée sur un châssis fabriqué à partir de fibres de carbones développé par des partenaires de Biomega en Allemagne au Royaume-Uni. Une conception légère qui permet à la voiture de ne peser que 950 kilos.  Simple et épuré, le concept se distingue par un design par ses vastes surfaces vitrées avec un pare-brise parcourant toute la longueur du véhicule.

Batteries fixes et amovibles

Animée par quatre moteurs électriques directement implantés dans les roues, la SIN développe 60 kW de puissance et 160 Nm de couple. En termes de performances, elle promet une vitesse de pointe de 130 km/h et un 0 à 100 km/h franchi en 13 secondes.

Côté batterie, la configuration choisie par le constructeur est plutôt originale. Totalisant 14 kWh de capacité, le premier pack est complété par un second pack amovible de 6 kWh. Pesant 200 kilos, l’ensemble des batteries représentent 20 kWh d’énergie embarquée. Avec une consommation moyenne annoncée à 11 kWh/100 km, la voiture électrique de Biomega promet environ 160 kilomètres d’autonomie.

Lancement entre 2021 et 2023

Si la SIN n’est aujourd’hui qu’un concept, Biomega a bien l’intention de poursuivre son développement pour en proposer une version de série.

Ciblant un prix de vente de l’ordre de 20.000 euros, le constructeur souhaite pouvoir lancer le modèle entre 2021 et 2023. Affaire à suivre !

Biomega révèle sa première voiture électrique
3.3 (65.45%) 22 votes