Citroen C-ZERO de Benoit

Je me rappelle encore l’été dernier quand j’ai pris rendez-vous auprès de ma concession Citroën pour venir récupérer ma C-Zéro. J’étais bien conscient de faire partie de quelques privilégiés qui avaient pu bénéficier de l’offre de Citroën à 90 € / mois pour découvrir la voiture 100% électrique ; merci encore à Yoann et automobile-propre.com pour avoir relayé l’information.

Ma toute première impression au volant de la C-Zéro a été celle de cette longue ligne droite en sortant de la concession : une étonnante sensation de se « trainer » et de ne pas avancer sur cette large route, sensation instantanément contredite par la vérité du compteur : 59 km/h en ville ! D’où ma première obligation de lever le pied et d’avoir un œil très attentif à ma vitesse en agglomération, tant les habitudes liées au bruit d’un moteur thermique devaient être rapidement réévaluées.



Les kilomètres suivants ont été un réel plaisir lié à la découverte de ce nouveau mode de déplacement. Cette première expérience m’a conforté dans la véritable opportunité que constitue un véhicule 100% électrique.

Se déplacer en véhicule électrique encourage à adopter une manière de conduire bien plus souple, voire plus « zen ». Bien entendu, la puissance permet de franches accélérations et les démarrages au feu vert sont énergiques et bien plus prompts que la majorité des voitures thermiques plus lourdes.

La gestion de l’important frein moteur généré par la recharge permanente des batteries à chaque décélération nécessite de conduire en ville avec une forte anticipation. Rond-point, virages et arrêts au stop se gèrent désormais sans quasiment utiliser la pédale de frein, tout est dans la gestion de sa vitesse et du frein moteur. L’intérêt d’un véhicule électrique est de profiter de la moindre décélération pour recharger ses batteries et d’augmenter ainsi son autonomie.

Le profil et les dimensions de la Citroën C-Zéro sont idéaux pour se faufiler en ville. Au volant de cette voiture électrique, on découvre un réel plaisir de se déplacer en silence et de s’étonner de bruits environnants que notre ouïe d’automobiliste n’avait plus l’habitude d’entendre : le va-et-vient des essuie-glaces, le roulement des pneus sur un enrobé détérioré, la pluie et l’eau dans les passages de roues…

c-zero-borne-rechargeLa ville reste le lieu idéal pour les déplacements en véhicule électrique et cela devient un peu plus compliqué sur les voies rapides au milieu d’un trafic interrompu de poids-lourds ou sur l’autoroute dans un flux dense de circulation à plus de 120 km/h.

Mais avec les déplacements extra-urbains, tout est, une fois encore, question d’anticipation. Avec une voiture électrique, on ne pose pas juste ses fesses derrière un volant, on détermine la charge restante et on prépare son voyage avec ou sans recharge complémentaire.

La première recommandation, mais c’est aussi un vrai plaisir, est de faire le tour des bornes de recharges rapides proches de son domicile pour tester leur compatibilité avec votre véhicule et leur bon fonctionnement afin d’améliorer votre rayon d’autonomie.

J’avoue que les premiers voyages sur autoroute avec l’information sur le compteur d’autonomie indiquant que le point de non-retour était dépassé génèrent une sensation particulière, entre angoisse et challenge de ramener la voiture électrique à la maison. Mais à ce jour et avec l’aide de Chargemap.com pour identifier les bornes de recharge disponibles, j’ai toujours réussi à atteindre les destinations programmées et à rejoindre mon point de départ.

Après 4000 km réalisés au volant de la Citroën C-Zéro, je suis convaincu que le déplacement en véhicule 100% électrique apporte une réelle et pertinente alternative aux autres motorisations hybrides ou mixtes.



Tellement convaincu par les voitures électriques, je viens de signer le bon de commande pour l’acquisition d’une Renault Zoé !

Essai à suivre…