fiat-500-electrique

D’ici 2025, 15,4 % des voitures vendues en Californie devront être Zero Emission, ainsi que dans 7 autres états qui ont décidé de suivre l’exemple californien.

Le California Air Resources Board (CARB) est l’entité qui régit la qualité de l’air en Californie et qui contrôle en fait les émissions des véhicules vendus en Californie depuis plus de 20 ans. Les régulations actuelles, entrées en vigueur en 2012, stipulent que les plus grands vendeurs de voitures en Californie (Toyota, Honda, Nissan, Ford, GM, et Chrysler) doivent vendre un total de 7 500 ZEV (zero emission vehicle) de 2012 à 2014, et 25 000 ZEV de 2015 à 2017.

D’autre part, ces constructeurs doivent atteindre un certain nombre de crédits ZEV, proportionnels à leurs ventes en Californie. Ces crédits ZEV sont obtenus en vendant des véhicules électriques, mais également de véhicules hybrides (un véhicule hybride conférant moins de crédit bien sûr qu’une voiture électrique). Un constructeur qui n’arrive pas à atteindre ses crédits ZEV peut en acheter auprès d’un constructeur qui en a en surplus, ou doit acheter des crédits auprès de CARB. C’est ce qui a permis à Tesla de déclarer des profits le trimestre dernier, grâce à la revente de ses crédits ZEV à d’autres constructeurs, notamment Honda.

Ces régulations ont donc incité les constructeurs à commercialiser des véhicules électriques en Californie. Certains constructeurs ont d’ailleurs créé des voitures électriques uniquement pour obtenir ces crédits ZEV, et les ont commercialisées en petit nombre principalement en Californie. Ces voitures ont été surnommées les « compliance cars » (voitures de conformité), comme par exemple, la Ford Focus Electric, la Fiat 500 e, la Honda Fit EV, la Chevrolet Spark EV et la Toyota RAV4 EV.

Si ces « voitures de conformité » ont une diffusion limitées, elles ont quand même forcé les constructeurs à étudier la technologie électrique et elles vont être des voitures laboratoires pour développer de futures voitures électriques qui seront vendues en quantités beaucoup plus importantes. Car les régulations de CARB deviendront de plus en plus sévères. A partir de 2017, les constructeurs coréens et européens seront également obligés de vendre des voitures ZE en Californie, ce qui explique sans doute la hâte soudaine de VW, Mercedes, BMW, Hyundai et Kia a présenter des voitures électriques et hydrogènes.

D’ici 2025, 15,4% des voitures vendues en Californie devront être ZE, soit environ 270 000 de véhicules. Et la Californie n’est pas seule, 7 autres états s’étant engagés à appliquer les mêmes régulations : Connecticut, Maryland, Massachusetts, New York, Oregon, Rhode Island et Vermont. Cela représente environ 23% du marché automobile américain, et donc environ 600 000 véhicules ZE par an.

Ces régulations CARB vont de paires avec les régulations fédérales de l’EPA (Environmental Protection Agency) qui elles vont forcer les constructeurs automobiles présents sur le marché américain à afficher d’ici 2025 une consommation moyenne de 54 mpg (4,36 l aux 100) sur le circuit d’EPA, ce qui correspond a peu près à 5,8 l en conduite pratique.

On peut donc facilement imaginer à quel point le marché automobile américain va changer ces prochaines années…

Voitures électriques : merci la Californie !
Notez cet article