Tesla Gigafactory

Tesla ne voit pas les choses à moitié puisque le constructeur de voitures électriques prévoit de produire en 2020 autant de batteries lithium-ion dans son usine que ce que le monde entier a produit en 2013 !

Après les SuperCharger, voici la GigaFactory. Ils ont le sens de la formule chez Tesla, et surtout une énorme ambition !



Le constructeur vient de lever le voile sur son projet d’énorme usine de batteries lithium-ion qui doit lui permettre de proposer des voitures électriques à un prix « abordable » avec notamment une berline compacte appelée « Model E ».

Le coût de la batterie est la cause principale du prix élevé des voitures électriques aujourd’hui, et de leur autonomie limitée. En abaissant le coût de la batterie, Tesla sait qu’il pourra proposer une meilleure autonomie tout en fabriquant des voitures à un prix accessible (même si je pense qu’on restera dans du premium).

Tesla va donc construire sa GigaFactory pour un coût global de 5 milliards de dollars. L’entreprise va financer 2 milliards d’euros, notamment le biais d’une émission d’obligations à hauteur d’1,6 milliards d’euros, et recherche des partenaires parmi les fabricants de batteries. Panasonic, partenaire historique de Tesla, serait un allié logique mais pour le moment il n’y a encore aucune confirmation.

tesla-gigafactory-production

La GigaFactory devrait être opérationnelle d’ici 2017 et Tesla indique qu’elle permettra de baisser le coût des batteries de 30% dès la première année de fonctionnement. En 2020, ce sont 500 000 batteries qui devraient y être produites.

La localisation précise de l’usine n’est pas encore connue, mais 5 états américains ont été retenus et font l’objet d’études de la part du constructeur : le Nevada, l’Arizona, le Nouveau-Mexique et le Texas. L’objectif est d’utiliser un maximum l’énergie éolienne et solaire pour alimenter cette GigaFactory, d’autant qu’elle aura les moyens de stocker ce type d’énergies alternatives.

tesla-gigafactory-location

L’usine devrait permettre la création de 6500 emplois et on imagine aisément que Tesla met en concurrence ces différents états pour obtenir les meilleures conditions pour son implantation.

En clair, Tesla passe à l’étape suivante de son plan en prenant les devants afin de pouvoir proposer des véhicules électriques à grande échelle. Entre ces plans et la réalité, il y a encore beaucoup de travail mais le constructeur a prouvé qu’il savait gérer l’exécution de ses projets.



Ce qui me frappe à travers ce projet d’usine c’est cette vision que la batterie est l’élément central du véhicule électrique et qu’un constructeur doit en maitriser la production. Tesla semble être le premier constructeur à s’attaquer à ce sujet de façon vraiment déterminée…

tesla-timeline