A la veille de l’ouverture des portes du salon de Francfort,  Volkswagen présente une nouvelle feuille de route dédiée à la voiture électrique et annonce l’électrification de l’ensemble des modèles du groupe d’ici à 2030, soit plus de 300 véhicules.

Présentée comme le programme d’électrification le plus complet de l’industrie automobile, la « Roadmap E » n’est autre que la feuille de route du constructeur pour les années à venir. Bien plus qu’une simple opération de com’, le constructeur insiste sur le sérieux de ses annonces. « Ce n’est pas qu’une vague déclaration d’intention… » tient à rassurer le PDG du groupe Matthias Müller. « La transformation de notre industrie est imparable. Et nous allons mener cette transformation » a-t-il ajouté.

Si le groupe avait déjà identifié l’électro-mobilité comme un axe fort de sa stratégie 2025 dans un programme présenté en juin 2016, cette « Roadmap E » s’inscrit comme une nouvelle étape dans la stratégie du constructeur. L’investissement initial, prévu à 10 milliards à l’horizon 2025, sera porté à plus de 20 milliards d’ici 2030. De quoi permettre au groupe d’intensifier l’électrification de sa gamme qui devrait s’accélérer à compter de 2020, date à laquelle les premiers véhicules issus de la plateforme MEB seront commercialisés.

Empêtré depuis deux ans dans l’affaire du dieselgate, le constructeur a par ailleurs fixé de nouveaux objectifs pour son plan produits, confirmant la sortie de 80 nouveaux modèles électriques dans les différentes marques du groupe d’ici 2025 contre une trentaine dans son plan précédent. A l’horizon 2030, l’objectif est de proposer une version électrique de chacun des 300 modèles commercialisés par les différentes marques du groupe (Skoda, Seat, Audi etc…).

4 Gigafactory

Selon le constructeur, jusqu’à un quart des véhicules du groupe, soit jusqu’à 3 millions de véhicules par an, pourraient être purement électriques en 2025. En termes de batteries, cela se traduit par un besoin de 150 GWh de capacité par an – soit l’équivalent de 4 Gifactory – pour les seuls modèles fabriqués par le groupe.

« Afin de répondre à cette exigence énorme, un processus d’appel d’offres a été lancé en ce qui concerne les partenariats stratégiques à long terme en Chine, en Europe et en Amérique du Nord » précise le communiqué du constructeur. Un programme d’approvisionnement présenté comme le plus important de l’histoire automobile et qui devrait générer de la part du constructeur un volume de commandes de 50 milliards d’euros.

Comme d’autres constructeurs, Volkswagen se positionne également sur les batteries du futur, évoquant la technologie dite « solide » qu’il compte soutenir à travers des partenariats pour accélérer sa mise sur le marché.

Une infrastructure indispensable

Sans forcément entrer dans le détail de ses ambitions, Volkswagen souligne l’importance de l’infrastructure. « Pour nous, la transformation du transport et la transition énergétique sont inséparables. La création d’une infrastructure de recharge rapide – dans les villes et sur les routes – sera essentielle pour garantir le succès en Europe » souligne Matthias Müller. « Beaucoup reste à faire pour gagner la confiance des clients et sortir les voitures électriques de leur niche » ajoute t-il en rappelant la nécessaire coopération entre constructeurs, politiques et acteurs de l’énergie.

 

Roadmap E : Volkswagen aura 300 modèles électrifiés d’ici 2030
Notez cet article