En Norvège, les véhicules électriques enregistrent un nouveau record
Notez cet article

Avec plus de 6000 véhicules électriques et hybrides rechargeables immatriculés en juin, la Norvège enregistre un record historique et semble en bonne voie d’atteindre l’objectif de voir disparaître les véhicules à combustion d’ici 2025. 

Alors que les véhicules hybrides rechargeables peinent à dépasser le 2 % de parts de marché en France, ils représentent une véritable révolution en Norvège. En juin, ils ont enregistré un record historique en s’accaparant 42 % des ventes de véhicules neufs avec plus de 6000 véhicules écoulés.

La voiture électrique surpasse le diesel et l’essence

Au mois de juin, la voiture 100 % électrique a représenté 27.7 % des ventes de véhicules neufs en Norvège. Un nouveau record qui la place désormais au dessus des ventes de voitures diesel (24.2 %) et essence (23.1 %) selon les chiffres du Conseil d’information sur le trafic routier (OFV).

Il faut dire que les autorités norvégiennes ont su dynamiser le marché de la voiture électrique avec une exonération totale de taxe associée à de nombreux avantages à l’usage : gratuité des parkings, des péages et de certains ferries ou encore possibilité d’emprunter les voies réservées aux bus.

La BMW i3 en tête des ventes au premier semestre

Si la nouvelle Volkswagen e-Golf et le Tesla Model X ont dominé les ventes du mois de juin, c’est la BMW i3 qui se place en tête des ventes de véhicules rechargeables au premier semestre 2017 avec un total de 2769 exemplaires écoulés. Par rapport à la France ou la Zoé frôle les 70 % de parts de marché, les ventes norvégiennes sont beaucoup mieux réparties et la citadine de BMW ne cumule pas plus de 10 % des ventes malgré sa première place.

A noter que l’Opel Ampera-e a également entamé ses livraisons avec 634 exemplaires écoulés dont 389 sur le seul mois de juin.

Au cumul, ce sont 27.095 véhicules rechargeables qui ont été immatriculés en Norvège, soit deux fois plus qu’en France sur la même période. Sur les six premiers mois de l’année, les véhicules « plug-in » ont représenté 35 % des ventes de véhicules neufs.

La fin des moteurs thermiques pour 2025

Considéré comme le premier marché mondial pour la voiture électrique, du moins en termes de taux de pénétration, la Norvège souhaite la fin des moteurs à combustion d’ici à 2025, soit 15 ans avant l’échéance 2040 annoncée il y a quelques jours par Nicolas Hulot pour la France.