FF 91 : le SUV électrique de Faraday Future annonce 700 km d’autonomie
Notez cet article

Avec pour ambition de rivaliser avec Tesla, Faraday Future a présenté dans le cadre du CES  le FF 91, un SUV 100 % électrique annonçant jusqu’à 700 kilomètres d’autonomie. Mise en production prévue l’an prochain.

Après l’hypercar FF 09, Faraday Future révèle à la veille de l’ouverture des portes du CES Las Vegas un modèle beaucoup plus concret. Baptisé FF 91, il est présenté comme le constructeur comme le premier spécimen d’une nouvelle espèce, Faraday Future ambitionnant de lancer une douzaine de modèles d’ici à 2026.

Mieux que Tesla

Cherchant à se distinguer de Tesla, Faraday annonce des performances bien supérieures à son rival californien.

Côté motorisation, la FF 91 utilise un groupe motopropulseur de 783 kW, soit 1050 chevaux, avec un 0 à 96,5 km/h abattu en 2.39 s. La vitesse maximale n’est pas précisée. A titre de comparaison, un Model X P100D abat le 0 à 100 km/h en 3.1 secondes. Reste toutefois à savoir si l’intégralité de la puissance moteur sera utilisée, le constructeur ne donnant pas de détails quant à la puissance du pack batteries utilisés.

Dotée de cellules fournies par LG Chem, la FF 91 recourt à un pack batterie de 130 kWh. En termes d’autonomie, le constructeur annonce 700 kilomètres en cycle NEDC et 600 kilomètres selon le cycle EPA, plus proche de la réalité. Pour la recharge, le constructeur annonce pouvoir récupérer jusqu’à 800 kilomètres d’autonomie par heure sans préciser le standard et la puissance nécessaire.

Fonctionnalités autonomes

Pour assurer un fonctionnement autonome, la FF 91 embarque une trentaine de capteurs dont un lidar 3D rétractable situé sur le capot.

Faraday a toutefois eu du mal à convaincre lors du CES où certaines démonstrations ont eu des difficultés à fonctionner, comme celle de son Driverless Valet, une fonctionnalité sensée garer la voiture automatiquement une fois le conducteur sorti.

La FF91 est équipée d’un système LIDAR rétractable situé sur le capot

Production en 2018

C’est dans une usine en cours de construction et située au nord de Las Vegas que Faraday produira son premier véhicule avec un lancement attendu en 2018. Pour l’heure, le constructeur ne donne pas de détails quant à ses objectifs de production et l’éventuelle commercialisation de la FF 91 sur le sol européen.

Faraday ne donne pas encore de tarif officiel pour ce premier modèle mais certains médias évoquent des tarifs bien plus élevés que ceux pratiqués par Tesla avec un prix de vente situé entre 150.000 et 200.000 dollars.

Faraday Future accepte dès à présent les réservations sur son site internet moyennant 5000 $. Une « caution » remboursable à tout moment en cas d’abandon de la commande.

Les 300 premiers clients auront également la possibilité de mettre à jour leur commande pour passer à une série exclusive, l’Alliance Edition, qui sera présentée en mars 2017 et dont une partie des gains sera reversée à un fond de protection de l’environnement.

Un concurrent sérieux ?

Faraday Future parviendra t-il à se faire une place sur le marché de plus en plus convoité de la voiture électrique. Son arrivé surprise sur la scène automobile laisse dubitatif un bon nombre d’acteurs s’interrogeant sur le sérieux de ce nouveau constructeur située en Californie, financé par des fonds chinois et dont l’image est déjà écornée par des rumeurs de difficultés financières et le départ de plusieurs de ses dirigeants clés.

Une chose est sûre ! Faraday va devoir faire ses preuves dans le monde automobile comme Tesla l’a fait en son temps avec le Roadster. Affaire à suivre…