Au CES, nous avons pu brièvement monter à bord de la voiture électrique de Byton pour une courte session d’essai. Nos impressions.

Présentée le 7 janvier dernier lors d’un événement organisé en marge du CES, la première voiture électrique du jeune constructeur Byton était également disponible à l’essai sur un Ride&Drive extérieur. L’occasion d’en savoir plus sur ses fonctionnalités et de découvrir les premières sensations à bord.

A l’intérieur

Lorsqu’on monte à bord de la voiture électrique de Byton, une chose frappe : la luminosité. Alors que celle-ci nous avait échappée lors de la première présentation dans une salle obscure du Mandalay Bay, l’essai organisé sur la piste extérieur laisse entrevoir une large surface vitrée parcourant tout le toit et illuminant l’ensemble de l’habitacle.

Pendant xx grosses minutes nous ont été présentées plusieurs fonctionnalités de la voiture dont celles offertes par le gigantesque écran. Parcourant toute la planche de bord et complété par un second écran, intégré au centre du volant, celui-ci ne semble pas tant gêner que nous le pensions le champ de vision du conducteur.

Système de commande gestuelle, gestion des messages, dispositif de monitoring permettant de suivre l’état de santé des occupants etc… Si notre interlocuteur a beaucoup insisté sur certaines fonctionnalités d’autres, comme le système d’assistance vocal Alexa ou le dispositif de reconnaissance facial, sont passées à la trappe. Sur ce point, on imagine que Byton n’était peut-être pas totalement prêt à nous présenter toutes les innovations promises lors de la présentation presse. Idem pour la qualité perçue : les sièges font du bruit, le tapis de sol s’effiloche à force de voir passer les journalistes… Qu’à cela ne tienne, le constructeur a encore quelques mois pour peaufiner son modèle et il n’est pas rare que les prototypes révélés lors des salons ne soient pas encore totalement opérationnels.

La conduite

Comme en témoigne la vidéo ci-dessus, nous n’avons pas pu prendre le volant de la voiture et il a fallu nous contenter de vivre l’expérience en tant que passager. En pratique, l’essai proposé était très court et nous n’avons pu réaliser que deux ou trois tours d’un microscopique circuit. Silence, accélération etc… si le modèle de Byton reprend tous les avantages de l’électrique, il est difficile de donner un véritable avis…

Seul élément marquant : un léger bruit de cliquetis – que l’on peut entendre lors de la vidéo – qui laisse supposer qu’une pièce se balade dans la voiture. Encore une fois, la voiture électrique de Byton n’est encore un prototype et beaucoup de choses restent à améliorer…

Lancement en 2019

Attendue en 2019 en Chine et en 2020 aux Etats-Unis et en Europe, la voiture électrique de Byton sera proposée avec deux configurations batteries – 71 ou 95 kWh – avec une autonomie respective de 400 et 520 km.

Côté recharge rapide, le « test drive » au CES a permis de confirmer la présence du standard Combo CCS. Les responsables présents n’ont en revanche pas su nous dire jusqu’à quelle puissance la charge pouvait grimper.