Loin de figurer parmi les pionniers du tout électrique, Toyota prépare tranquillement son offensive et travaillerait sur une voiture électrique alimentée par une batterie solide autorisant un temps de charge de seulement quelques minutes. Commercialisation annoncée pour 2022.

S’il a été précurseur dans le domaine de la voiture hybride qui représente aujourd’hui près de la moitié de ses ventes en Europe, Toyota est beaucoup plus prudent vis-à-vis de la voiture électrique. Après avoir un temps concentré ses efforts, non sans difficultés, sur le développement de la voiture à hydrogène avec la Toyota Mirai, le groupe nippon prépare sa toute première voiture électrique « mass market ». Attendu pour 2022, celui-ci viendrait compléter son projet actuel de voiture électrique basée sur le C-HR en Chine. Selon le Chunichi Shimbun, cité par Reuters, le groupe s’orienterait sur le développement d’une voiture électrique dotée d’une nouvelle technologie batteries dite « solide » qui autoriserait un rechargement « en quelques minutes »

Jugée plus sûre et plus performante que les actuelles batteries lithium-ion, la batterie solide est considérée comme la prochaine étape pour bon nombre d’acteurs du milieu. Toyota n’est d’ailleurs pas le seul constructeur à s’y intéresser. Hyundai a également entamé ses premiers tests de production tandis que Dyson a investi en 2015 au sein de  la société Sakti3, spécialiste de la batterie solide, dans le cadre d’un mystérieux projet de voiture électrique. Enfin, n’oublions pas de citer Bolloré et sa batterie LMP dont la commercialisation est déjà en cours mais avec un gros inconvénient : un fort taux d’autodécharge lié à sa température de fonctionnement (80 °C) qui impose un raccordement quasi constant sur le réseau.

Pour les constructeurs, l’enjeu est donc de parvenir à développer une nouvelle génération de batteries solides capables de fonctionner à des températures ambiantes. Sur ce point, Toyota semble vouloir prendre son temps pour assurer les développements nécessaires puisque l’arrivée de sa voiture électrique ne serait pas attendue avant… 2022.

Des batteries solides pour la future voiture électrique de Toyota
Notez cet article