Pour son lancement, la compacte électrique de Volkswagen surpasse la Renault ZOE en octobre tandis que le Hyundai Kona grimpe sur la troisième marche du podium.

En octobre 2020, le marché automobile a essuyé un nouveau recul des ventes de 7 %, soit un total de 1,13 million d’unités. Mais dans cette ambiance morose, les véhicules électriques tranchent avec une hausse de 197 %. Selon le dernier relevé publié par JATO Dynamics, 71 800 voitures électriques ont été immatriculées en octobre.

Publicité


Au sein de cette catégorie, c’est une nouveauté qui vient détrôner la Renault ZOE. La Française s’incline face à la « Volkswagen de la nouvelle ère », l’ID.3, raflant 10 475 immatriculations, contre 9 778 pour la citadine au losange. Il s’agit de l’édition de lancement ID.3 1st, qui avait été réservée à 30 000 exemplaires. VW devrait donc s’assurer un bon volume sur les deux derniers mois de l’année. Ensuite, 2021 sera l’année décisive, où des versions plus accessibles arriveront sur le marché.

Sur la troisième marche du podium, le Hyundai Kona assure largement sa position. Avec 5 261 immatriculations, il devance le Kia e-Niro (3 858), talonné de près par la Peugeot e-208 qui peine à s’imposer en dehors du marché français avec 3 757 unités écoulées.

Sixième, la Smart fortwo EQ totalise 2 829 immatriculations tandis que la BMW i3 termine 7e malgré son grand âge avec 2 744 immatriculations. Par contre, c’est une déconvenue pour la Nissan Leaf. Arrivée à la dixième place avec 2 247 exemplaires écoulés, la berline nipponne finit derrière les récentes Opel Corsa-e et Mini Cooper SE qui enregistrent respectivement 2 616 et 2 432 immatriculations.

27 % d’électrification en octobre 2020

En prenant plus largement le spectre des voitures électrifiées, la part de marché décolle aussi. De 10 % l’an dernier, elle a bondi à 27 % en 2020, soit une hausse de 17 points en un an. Les microhybrides représentent près d’un tiers des immatriculations grâce notamment à l’explosion des ventes de petits véhicules comme la Panda, le Puma ou la 500. Les électriques et hybrides rechargeables récoltent respectivement 24 et 25 % du marché, laissant les 19 % restants aux hybrides.

 

 

Source : JATO

Publicité


Publicité